Réforme des finances publiques : Kitebi lance le projet «PROFIT CONGO»

0
110

patrice_kitebi_0Dans le cadre de la réforme des finances publiques, le ministre délégué auprès du premier ministre en charge des Finances a procédé, le vendredi 27 juin 2014 au Fleuve Congo Hôtel, au lancement officiel du Projet de Renforcement de la Redevabilité et de la Gestion des Finances Publiques, PROFIT CONGO. C’était au cours de l’atelier organisé par le COREF (Comité d’orientation de la réforme des finances publiques).

Dans son discours, le ministre Kitebi Kibol Mvul a indiqué que ce nouveau projet constitue un appui de plus des partenaires au développement en vue de la consolidation des efforts du gouvernement visant à moderniser le système de gestion des finances publiques du pays, considéré comme un levier pour la mise en œuvre des politiques publiques efficaces en matière de développement et de réduction de la pauvreté.

Pour Patrice Kitebi, le Projet de renforcement de la redevabilité et de la gestion des finances publiques marque une nouvelle étape dans la mise en œuvre de la stratégie des réformes des finances publiques en République démocratique du Congo.

« En effet, après la mise en place du Cadre Permanent de concertation et de suivi des réformes des finances publiques, dont la quatrième réunion s’est tenue hier sous ma conduite, le projet PROFIT CONGO va s’investir, quant à lui, dans le financement de certaines activités prévues dans le Plan d’Actions Prioritaires 2014-2016 et reflétées dans le Plan de travail budgétisé pour l’exercice 2014 que nous avons approuvé hier, 26 juin 2014 », a déclaré le ministre en guise d’explications afin de justifier l’importance du nouveau projet.

Avant de souligner que PROFIT CONGO est une expression de la concrétisation de la vision du gouvernement avec certains partenaires au développement, prônant la nécessité d’une meilleure coordination dans l’identification des activités de réforme, et de la mutualisation de toutes les ressources nécessaires à l’atteinte des objectifs assignés à chaque axe de la réforme des finances publiques.

« Cet atelier de lancement constitue donc une occasion offerte tant aux bénéficiaires qu’aux autres partenaires de s’imprégner de la quintessence du projet PROFIT CONGO. Celui-ci vise un triple objectif de développement, à savoir : promouvoir la crédibilité du budget, renforcer la transparence, et accroître la responsabilité dans la gestion et l’emploi des fonds au niveau de l’administration centrale et de certaines collectivités locales ».

            Le projet est structuré en quatre composantes suivantes :

L’amélioration du processus de gestion budgétaire, le renforcement du contrôle externe du budget et de la transparence, le renforcement des systèmes de gestion des finances publiques à l’échelon provincial, et la gestion du projet.

Par ailleurs, a-t-il précisé, les activités retenues dans le cadre du projet PROFIT CONGO couvrent pour le moment quatre des six piliers du Plan stratégique des finances publiques dédiés respectivement à la réforme budgétaire, à l’amélioration de la gestion de la dépense, au renforcement du système de contrôle des finances publiques, et à la décentralisation financière.

En outre, le ministre délégué auprès du premier ministre chargé des Finances a indiqué que le projet PROFIT CONGO bénéficie du soutien des partenaires au développement. Leur appui repose sur un mécanisme de regroupement des aides et la création d’un fonds fiduciaire multi-bailleurs.

Le ministre a adressé ses remerciements à la Banque mondiale et à la Coopération britannique qui ont aidé à la mise en place du fonds fiduciaire multi-bailleurs. Les Coopérations belge et canadienne ont également été félicitées par Patrice Kitebi pour le rôle joué dans la concrétisation de ce projet.

Dom

LEAVE A REPLY

*