Réforme de l’armée : Kabila envoie un signal fort

0
30

images (2)Le président de la république a signé hier soir, une série d’ordonnances portant nomination et mise à la retraite des officiers dans les rangs des Fardc et de la Police nationale congolaise. Par cette série d’ordonnances, comme il faudrait le souligner, Joseph Kabila a décidé d’engager la réforme de ces deux corps dans la voie de rajeunissement de leurs commandements, ainsi que des effectifs de leurs troupes. Aux termes de ces ordonnances dont les copies seront publiées prochainement dans la presse, le président de la république a voulu apporter un souffle nouveau à notre système de défense qui a connu plusieurs dysfonctionnements au moment où il devait faire face aux multiples agressions venues des pays voisins, braver les assauts des rebelles et des milices et repousser les troupes ennemies au-delà de nos frontières.

         Les faiblesses enregistrées alors sur le terrain et qui ont favorisé l’avancée des troupes rebelles à l’Est de la RDC, seront relevées lors des négociations ayant abouti à l’Accord d’Addis Abeba, et dans la Résolution 2098 du Conseil de sécurité de Nations Unies. Et lors de son dernier voyage en Tanzanie, le président Obama a recommandé à son homologue congolais, de faire mieux et plus en ce qui concerne les capacités de la RDC en matière de sécurité.

Il était donc temps que Joseph Kabila puisse donner les réponses adéquates à une réforme de l’armée et de la police qui traînait les pas depuis de nombreuses années. C’est aussi un signal fort qu’il vient de lancer à la communauté internationale sur sa volonté de bâtir une armée à la dimension de ce pays-continent et qui va booster le processus de restructuration de notre système défensif, jadis proposé au Dialogue intercongolais de Sun City. Mis en œuvre des années plus tard par le gouvernement congolais, le projet a été appuyé par plusieurs partenaires extérieurs dont on se rappelle le soutien matériel, financier et logistique, ainsi que l’expertise.

Compte tenu des enjeux majeurs que représente l’Est de la RDC, l’on croit savoir que le président de la république pourra privilégier les techniciens congolais possédant des compétences avérées et une longue expérience dans la gestion des dossiers ou des questions de notre système de défense pour batir enfin, une armée républicaine et professionnelle. Ce qui a pour finalité de doter la RDC d’un système de défense adapté à sa taille, à sa vocation et ses missions. J.R.T.

LEAVE A REPLY

*