Réforme de la police nationale congolaise : des inspecteurs auditeurs et enquêteurs outillés

0
66

Après la 2ème session de formation des inspecteurs auditeurs, enquêteurs intervenu dernièrement au Commissariat général de la police nationale congolaise, l’inspection générale de la police (ex-inspection générale et audit) compte 68 nouveaux inspecteurs auditeurs. Des officiers généraux et supérieurs de la PNC, madame la bourgmestre de Lingwala, le représentant du gouverneur de la ville de Kinshasa, des diplomates étrangers et le vice-ministre Georges Zuka, représentant le Vice-Premier ministre et ministre de l’Intérieur et Sécurité : Adolphe Lumanu, étaient présents à la cérémonie de clôture.

Cette formation s’inscrit dans le cadre de la réforme du secteur sécuritaire, en particulier de la police, et du renforcement des capacités du personnel technique de l’Inspection Générale de la police nationale congolaise.
Elle était organisée par l’Inspection générale de la police à travers le concours de quelques inspecteurs issus de la première promotion, sous l’égide du ministère de l’Intérieur et Sécurité, en partenariat avec la mission de police de l’Union européenne EUPOL-RD Congo et l’appui de la police civile de la Monusco-UNPOL, ainsi que l’Inspection générale des Finances.
L’Union Européenne vise à doter le gouvernement congolais d’une police apolitique, démocratique et professionnelle, a indiqué le Che de mission adjoint de l’Eupol-RD Congo.

Au cours des 8 semaines de formation au Centre supérieur militaire, les enseignements ont porté essentiellement sur la déontologie policière, les investigations criminelles, la procédure pénale, les contrôles administratifs, les techniques d’audit.
La cérémonie était ponctuée par la proclamation des résultats part le numéro 1 de l’Inspection générale de la police, le Général Mudekereza Ntako Constantin. Ensuite, il y a eu la remise des prix aux 4 heureux lauréats : Etoya, Kahasa Dieudonné, Apendeke Chantal et Kazesi Lyly, enfin la prestation des serments dus 68 nouveaux inspecteurs composés de 40 policiers et 28 civils devant un procureur de la République.
Après avoir juré fidélité au Président de la République et obéissance à la Constitution et aux lois du pays, le Procureur de la République a pris acte de leurs serments et leur a conféré la qualité d’officiers de police judiciaire à compétence générale.

Dans son intervention, le vice-ministre George Zuka a rappelé à cet organe de la police sa mission de lutter contre les déviations observées en son sein et de veiller à l’application stricte des textes législatifs et réglementaires, directives et instructions relatives au bon fonctionnement de la PNC.
Le Général Mudekereza, responsable de ce corps de la police, leur a recommandé une attitude responsable dans leurs décisions, la discipline et la bonne moralité. Il a également invité le gouvernement et les partenaires internationaux à redoubler d’efforts en vue de mettre l’Inspection Générale dans des conditions de travail dignes des missions lui assignées. Une impressionnante parade policière a sanctionné la cérémonie.
Pour rappel, l’Inspection générale avait enregistré au départ 549 dossiers, en ce retenu 354. Après contrôle des documents, tests médicaux et examens d’évaluation de niveau, il a finalement admis 68 nouveaux inspecteurs.
On retiendra aussi que l’Inspection générale de la PNC a été créée en 2007, par ordonnance présidentielle 07/045 du 12 juin 2007.

Eddy Simbungu (C.P.)

LEAVE A REPLY

*