Recrutement à la Fonction Publique : le ministère du Budget passe par un test

1
116

233 : c’est le nombre des candidats  qui ont participé hier,  dimanche 8 novembre  à l’Athénée  de Gombe au test de recrutement organisé par le ministère du Budget  pour le renforcement des capacités de la coordination informatique interministérielle (Cii). Cette épreuve s’est déroulée en présence de   Jean-Baptiste Ntahwa, ministre du Budget et son collègue Upira Sungoma, ministre de la Fonction Publique qui ont donné le go. Une fois retenus après un   test ultime, les 30 élus seront affectés à  la chaîne des dépenses de l’Etat qui connaît un déficit criant d’effectifs. La  chaîne des dépenses comprend entre autres  la Banque Centrale du Congo, le ministère de finances et celui du Budget. Les candidats admis à ce concours  qui fait parti du chantier emploi  ont tous un niveau universitaire,  soit de graduat (analystes programmeurs) ou de licence (concepteurs programmeurs). 

         Expliquant le bien -fondé de cette épreuve,  Jean-Baptiste Ntahwa a avoué que par cet acte,   le gouvernement s’est véritablement engagé dans la réforme des finances publiques, il était nécessaire pour son ministère de renforcer les capacités afin d’étoffer l’équipe par rapport aux effectifs en place, a-t-il déclaré.

         En effet, pour le ministre du Budget, cette épreuve est une première dans le mode de recrutement à la Fonction Publique.  Pour Ntahwa, le test est un exemple s’il en était besoin, qu’à la Fonction Publique finis le copinage et autres pratiques douteuses. Le processus de  recrutement se  fait désormais sur base des  compétences,  non sur des bases affectives, tribales  ou filiale, a-t-il martelé.

         Car, a-t-il indiqué,  sur 815 dossiers reçus au départ, seuls 314 personnes ont été admises au test de ce jour qui constitue la deuxième étape. La troisième étape se fera à l’oral et seuls les meilleurs  seront retenus pour servir l’Etat.

         Pour sa part,  tout en assurant ceux qui vont satisfaire à cette épreuve de la célérité qui reviendra à la Fonction Publique de les mettre sous statut (matricule et mécanisation),  Upira Sungoma,  a invité  la jeunesse estudiantine à la culture de l’excellence.  Le gouvernement, a-t-il affirmé, s’est lancé dans les  recrutements. Si ces jeunes veulent avoir de l’emploi,  l’Etat leur  offre dorénavant l’opportunité de le servir en passant par un test.

         Par ailleurs, sur les 314 candidats attendus, 33 n’ont pas été vus sur le lieu du test et cette épreuve a été supervisée par les Secrétaires généraux de ces deux ministères, Fernad-Christian Tudiunu de la Fonction publique  et Odon N’Sampanga du Budget.         

A.Vungbo

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

*