Recensement : les opérations de cartographie démarrent ce lundi

0
176

Dans le cadre des activités préparatoires au deuxième recensement général de la population et de l’habitat (RGPH2), le bureau central du recensement (BCR) démarre l’opération de cartographie censitaire de toutes les localités rurales et urbaines du pays. En marge de cette démarche, une mission technique est prévue aujourd’hui lundi 22 septembre 2014, dans la province du Bas-Congo, précisément à Mbanza-Ngungu, district des cataractes. Cette descente a pour mission d’une part,  de tester la méthodologie d’établissement des cartes qui seront utilisées par les agents recenseurs pour reconnaître leur zone de travail, afin d’éviter les omissions et multiples comptes. D’autre part, c’est pour évaluer le temps moyen que passe un agent dans un village ou quartier pour réunir les données sur les ménages.

            Ces agents de BCR vont, en collaboration avec l’Institut géographique du Congo, la firme internationale Sinfic-Novageo Congo-quatenus, l’Agence nationale de météorologie et de télédétection par satellite, identifier et positionner les infrastructures sur les sites concernés, à savoir, les écoles, les hôpitaux, les marchés, les églises, etc. En clair, ils vont collecter les informations dans chaque ménage, a-t-on révélé au Phare.

         Il y a lieu de signaler que c’est depuis le vendredi 19 septembre 2014 qu’une mission exploratoire conduite par le coordonnateur technique du BCR, le professeur Paul-Denis NzitaKinkhela, séjourne déjà à Mbanza-Ngungu pour la tenue de cette opération. La descente du reste de l’équipe technique aura lieu ce lundi 22 septembre.

Cette mission technique constitue une étape prévue dans la réalisation du deuxième recensement général de la population et de l’habitat qui a été retenu par le gouvernement congolais dans son plan d’action 2012-2017, en vue de collecter des données démographiques, économiques et sociales fiables et adéquates sur toute la population vivant en RDC. Le but est de faciliter  la prise en compte des données des populations dans les programmes et stratégies de développement.

         Muriel Kadima

LEAVE A REPLY

*