REACTION DU G14 A PROPOS DE LA DECLARATION DU PRESIDENT DE LA CENI

0
178
Corneille Nangaa, secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante que les confessions religieuses, sauf les Catholiques, proposent pour succéder à Apollinaire Malumalu. Photo CENI
Corneille Nangaa, secrétaire exécutif de la Commission électorale nationale indépendante que les confessions religieuses, sauf les Catholiques, proposent pour succéder à Apollinaire Malumalu. Photo CENI

Réuni en plénière extraordinaire de son Bureau Politique en date du 16/ 10/2017, après avoir suivi les déclarations de la centrale électorale, la CENI, tenues par son président à la personne de Corneille NAANGA relatives aux 504 jours qu’il faut à la CENI pour organiser les élections à dater de la fin des opérations d’enrôlement aux Kasaï;

Le G14, plate-forme politique respectueuse du peuple congolais et de
la constitution du 18/02/2006, note avec stupéfaction les déclarations
de Corneille NAANGA, qu’il qualifie de déclaration de guerre et de
mépris à l’endroit du peuple congolais.
Que la CENI en tant qu’organe technique, n’a nullement le pouvoir de
prolonger unilatéralement la durée de la période préélectorale d’une
seconde, au-delà de 12 mois acquis de lourd labeur, avec le concours
des pères de l’église tel que convenu entre parties prenantes à la
CENCO.
Par cette déclaration, non seulement Corneille NAANGA vient de montrer
à la face du monde son intention manifeste d’accorder à Joseph KABILA
une rallonge injustifiée de son mandat, dès lors que la durée de 12
mois arrêtée et convenue entre parties prenantes aux assises de la
CENCO avait bien tenu compte de tous les aspects techniques à même de
permettre à la CENI d’organiser les élections présidentielles,
législatives nationales et provinciales, aux fins d’éviter
l’illégitimité continuelle dans laquelle fonctionnaient les
institutions politiques de notre pays.
D’autre part, Corneille Nangaa vient une fois de plus de mettre à nu,
malgré son expertise patentée, son incompétence à organiser
techniquement les élections en République Démocratique du Congo, car
il se rebiffe à tout moment de ses multiples calculs prévisionnels, ce
qui traduit à suffisance l’amateurisme de NAANGA à produire un travail
scientifiquement fiable, bien réfléchis à même de nous conduire aux
élections crédibles, transparentes et libres.
De ce fait, le G14 exige la démission immédiate et sans conditions de
Corneille NAANGA à la tête de la CENI, qui montre à suffisance sa
partialité, sa dépendance au pouvoir en place, une attitude qui ne
garantit plus l’indépendance de la CENI ;
Le G14 exige la mise en place d’un nouveau bureau de la CENI
restructuré, avec un nouvel animateur à la tête venant réellement de
la vraie société civile.
Le G14 prend à témoins l’opinion tant nationale, qu’internationale de
la provocation de Corneille NAANGA à l’endroit du peuple congolais;
Etant entendu que l’Accord de la Saint Sylvestre souffre jusqu’à ce
jour de sa mise en application effective suite à la mauvaise foi d’une
seule personne, à savoir Joseph KABlLA ;
Constatant que Corneille NAANGA fait le jeu de Joseph KABlLA, source
actuelle du problème congolais;
Le G14, pour une transition apaisée, exige le départ immédiat et sans
conditions de Joseph  KABlLA du pouvoir ainsi que de son acolyte
Corneille NAANGA, source du blocage actuel du processus électoral en
République Démocratique du Congo, et la convocation d’une rencontre
nationale regroupant toutes les forces politiques et sociales
significatives, avec le concours de la CENCO, pour la mise en place
d’une transition sans Kabila, ainsi que de nouveaux animateurs des
institutions de la transition, par la même occasion d’un nouveau
bureau de la CENI représentative de toutes les forces politiques et
sociales.
Tous unis pour vaincre!
Vive la République Démocratique du Congo;
Vive le peuple congolais.

Pour le Groupe des Quatorze
Me SAIDI KAMBALE
Président a.i.
Membre du Bureau Politique
Mr Ilito Badinga
Secrétaire Général
Membre du Bureau Politique
Membre du Conseil des Sages du Rassemblement