RDC : les paradoxes des ressources naturelles

0
34

 

Sous le thème « Expérience de monitoring de l’exploitation des ressources naturelles en RDC », la Commission épiscopale ad hoc pour les ressources naturelles (CENR) a organisé hier mercredi 13 février 2013, au Centre Interdiocésain, un atelier de mise en réseau des observatoires des ressources naturelles. La CERN vise dans son action les décideurs et la population. Elle travaille pour influencer les lois, les politiques et les décisions pour l’intérêt de la population.

 Elle s’active à la formation, à l’information et à la mobilisation de celle-ci afin qu’elle fasse le monitoring de la gestion des ressources naturelles dont elle est bénéficiaire.

            Au cours de cette même réunion, les enquêteurs des ORN ont présenté les études menées sur le terrain dans les provinces ecclésiastiques de Bukavu, Lubumbashi, Kisangani, Kananga, etc.

            Le secrétaire général adjoint de la Commission épiscopale nationale du Congo, l’Abbé Nghole a, dans son mot de circonstance, rappelé que cette activité entre dans la droite ligne de la décision prise par les évêques réunis lors de la 43ème assemblée plénière en juillet 2007, celle de mettre sur pied la CERN. Cette initiative des évêques était consécutive au constat d’un paradoxe relatif à l’abondance des ressources face à la pauvreté de la population et aux conflits suscités par les ressources naturelles en RDC. 

            Avant de clore son discours, il n’a pas manqué de remercier tous les partenaires de la CERN pour le soutien apporté à ce travail. Il s’agit notamment des organisations de la société civile nationale et régionale, OSISA, Commission justice et paix…

            En ce qui concerne les travaux menés sur le terrain, les enquêteurs ont indiqué avoir sensibilisé la population pour son adhésion à la gestion des ressources naturelles. Il y a eu également des séances de formation organisées au bénéfice de la population dans l’exploitation minière pour réveiller sa conscience dans des paroisses.

Murka

LEAVE A REPLY

*