RDC : la Télévision Numérique Terrestre lancée hier

0
360

lambert_mende_omalanga_congo_zLe ministre de la Communication et des Médias, Lambert Mende Omalanga a procédé, hier mercredi 17 juin 2015, au lancement officiel du signal de la télévision numérique terrestre. Une étape qui a marqué la fin de l’analogie.

Expliquant, dans son discours, les raisons du passage du signal  analogique au numérique, Lambert Mende a dit que cela s’inscrit dans le cadre de la modernisation des médias audiovisuels. Car, ces derniers doivent avoir des moyens modernes et performants destinés à réduire la fracture numérique en vue de permettre l’accès d’un plus grand nombre de Congolais.

«Ce projet s’inscrit dans l’engagement pris par l’Etat congolais au titre de l’Accord de Genève de 2006 de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) de se doter de cette nouvelle technologie qu’est la Télévision Numérique Terrestre à l’instar de tous les autres Etas signataires dudit Accord au cours de la Conférence régionale des radiocommunications tenue en 2006 à Genève (CRR06).

            Par ailleurs, le ministre a souligné que ce passage accorde beaucoup d’avantages, contrairement à ce qui se raconte. A savoir : l’économie des ressources en fréquences grâce à l’exploitation des techniques de numérisation et de compression avec la possibilité de diffuser plusieurs programmes sur une seule fréquence, contrairement à la diffusion analogique qui ne permet que la diffusion d’un seul programme sur une fréquence.

En plus, les nouveaux besoins du secteur audiovisuel comme le multimédia et les applications interactives ne pouvaient plus être rencontrés avec les fréquences analogiques.

            Par ailleurs, la sous-bande UHF située entre 700 Hz et 800 Hz a pu être finalement amputée du service de la TNT (Télévision numérique terrestre) pour être réservée à des services de communications électroniques émergentes. Elle constitue désormais ce qu’on appelle « le dividende numérique » qui est un stock de fréquences affectées à l’usage du secteur des télécommunications de nouvelles générations, à l’instar de l’Internet mobile ou la téléphonie 4G.

            En effet, le ministre a tenu à préciser que le processus d’extinction de la télévision en mode analogique et le passage à la TNT lancé hier mercredi 17 juin, concerne d’abord les bandes UHF pour les pays de l’Afrique subsaharienne. Et 5 ans après, soit le 17 juin 2020, ce sera le tour des bandes VHF.

            La mutation commence par la ville de Kinshasa, avant de s’étendre progressivement à l’ensemble du territoire national.

            De son côté, le gouvernement par le biais du Comité National de Migration vers la télévision numérique terrestre, devra s’impliquer pour l’extension, le déploiement et l’implantation des infrastructures et équipements numériques dans tous les centres stratégiques du réseau des réémetteurs terrestres du pays.

Quatre étapes à franchir

            Par ailleurs, le passage de l’analogie au numérique requiert quatre temps pour les opérateurs des chaînes audiovisuelles. A savoir : la numérisation de l’outil de production, la numérisation du système de diffusion, la numérisation des réseaux de transmission des signaux, et enfin la numérisation des terminaux de réception.

            «Ces tâches sont à accomplir respectivement par les éditeurs des programmes, les opérateurs de multiplexage, le diffuseur public ou les diffuseurs privés et les ménages détenteurs d’appareils récepteurs tv en bout de chaîne ».

            En rapport avec cette nouvelle technologie qui devrait imposer l’arrêt automatique de tous les programmes de diffusion en analogie à dater du 17 juin 2015, Lambert Mende a renseigné qu’après concertation avec les responsables des chaînes de tv privées et d’autres partenaires dans la région, le retard accumulé dans le processus de migration tout comme la conjoncture socio-économique du grand public pris en compte, un délai de grâce a été accordé pour permettre à tout le monde de s’adapter. Il court jusqu’à la fin de l’année 2015.

            A ce jour, hormis les chaînes étatiques Rtnc 1, 2 et  6 télévisions privées sont déjà dans le numérique, en l’occurrence Antenne A, B-One, Digital Congo, Kin 24, Télé 50, Tropicana tv.                                                                        Dom 

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •