RDC – FMI :Matata et Bryan se félicitent des réformes en cours

0
39

Le ministre des Finances, Matata Ponyo s’est entretenu jeudi 4 mars 2010 avec une délégation du Fonds monétaire international (Fmi) signalée la veille à Kinshasa en provenance de Washington. Le tête-à-tête entre l’argentier et le chef du département Afrique du Fmi, Bryan Ames a porté sur les réformes entreprises par le gouvernement avec comme point de chute l’atteinte du point d’achèvement de l’initiative PPTE (Pays pauvres très endettés). Les échanges, a ajouté l’hôte de Matata Mapon, ont aussi touché le secteur des régies financières, invitées à redoubler d’efforts pour donner au gouvernement les moyens nécessaires à sa politique de développement. «Nous avons émis le souhait de voir les régies financières se rendre efficaces, tandis que le ministère du Budget devra améliorer le service offert à travers la chaîne de dépenses», a dit Ames aux journalistes au sortir de la séance de travail au ministère des Finances.  Il a le soutien de l’institution internationale aux réformes en cours en RD Congo avant de souligner avoir passé en revue les déclencheurs conduisant à l’allégement de la dette. Ici, comme là-bas, l’expert de l’institution de bretton woods s’est félicité, à une question de la presse, de l’étape déjà franchie par la RDC avec l’annulation, à son compte, de quelques aspects du service de la dette en 2010 par le Club de Paris. Accompagné du représentant résident du Fmi à Kinshasa, Samir Jahjah, le chef du département Afrique du Fmi s’est ensuite signalé au ministère du Budget voisin pour une réunion technique convoquée à la Banque centrale du Congo avec les délégués des ministères des Finances et du Budget. Les échanges ont, a-t-on appris, porté sur les analyses économiques, statistiques et opérations bancaires.  Ce vendredi 5 mars 2010, Bryan Ames s’annonce encore au ministère des Finances où aura lieu une réunion d’évaluation générale des « développements récents des recettes 2009 et de janvier 2010 ainsi que les perspectives pour le reste de l’année ».

Un agenda fort chargé qui prévoit des séances de travail avec les services  publics générateurs des recettes et des syndicats.

Dgda : appui aux cinq chantiers

Après s’être séparé de ses hôtes, Matata Mapon s’est déporté à l’hôtel Sultani où il a lancé l’ouverture des travaux de la 5ème conférence des directeurs et divisionnaires de la Direction générale des douanes et accises (Dgda, ex-Ofida). Ministre de tutelle, le nouveau patron des finances a invités les participants à tirer les leçons de quelques contre-performances enregistrées en 2009 pour réfléchir sur les voies et moyens de réaliser des recettes conformes aux assignations pour l’année en cours et voire au-delà. Il a salué l’option levée par les responsables de la Dgda allant dans le sens d’envoyer des équipes en pro.

                                    Kimp.

 

LEAVE A REPLY

*