PTT : la fraude s’amplifie autour du code 00243

0
50
Chaque mois, l’Etat congolais perd quelque douze millions de dollars américains à cause de la fraude qui règne dans les appels internationaux, selon l’estimation des experts. Les sociétés de téléphonie cellulaire ne sont pas, non plus, épargnées par cette perte de recettes. Elles subissent, pour leur part, une perte sèche d’environ 5 cents sur chaque minute d’appel international qui ne suit pas le circuit normal.
La raison de cette fuite des recettes que subit le gouvernement tout comme les opérateurs de la téléphonie cellulaire, est due à l’utilisation de la Sim Box par des clandestins.
 Il s’agit, en effet, d’une utilisation frauduleuse du Code 243 qui appartient à la RD Congo, lors des appels étrangers en contournant le circuit officiel.
Ce phénomène ou manque à gagner était au centre de la rencontre que le ministre des PT-NTIC (Postes, Télécommunications et Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication) a eue avec les fournisseurs d’accès à l’internet en République démocratique du Congo, le jeudi 28 juin dernier.
 
A l’occasion, le ministre Tryphon Kin-Kiey Mulumba a invité les opérateurs ISP qui sont souvent accusés d’être impliqués dans ce réseau maffieux, à s’impliquer de manière ferme dans le combat visant à mettre fin à l’utilisation frauduleuse de la Sim box considérée comme un crime économique.
A leur tour, les opérateurs ISP refusent d’endosser la responsabilité de la fraude dans les appels internationaux qu’on leur impute. Ils accusent plutôt les sociétés de téléphonie mobile, en souhaitant voir le gouvernement mettre rapidement en place des mécanismes permettant de localiser tous les réseaux maffieux qui opèrent dans le système. Le même vœu, ils l’ont aussi émis pour qu’il fait une réglementation contraignante à l’endroit des opérateurs clandestins de plus en plus nombreux à Kinshasa.
Par ailleurs, les fournisseurs d’accès à l’internet en Rdc se sont engagés à accompagner le ministre des PT-NTIC dans l’assainissement du secteur des télécommunications en vue de l’optimisation des recettes qui profiteront à toutes les parties.
 
En plus, les opérateurs ISP ont exprimé au ministre leur vœu de voir se concrétiser dans un bref délai la mise en service de la fibre optique, ainsi que la licence G3.
En vue de faire face à la maffia, les interlocuteurs du ministre des PT-NTIC ont promis de lui transmettre dans les meilleurs délais un mémorandum proposant des mécanismes appropriés pour éradiquer la fraude.
Réaction du ministre : la vente de la licence G3 a été lancée depuis le mardi 26 juin 2012. Elle revient à 15 millions de dollars américains.
Enfin, Kin-Kiey Mulumba a rassuré ses interlocuteurs que son ministère pèsera de tout son poids  dans la traque du phénomène Sim box afin de contribuer de manière significative à l’augmentation du budget de l’Etat dont l’objectif prioritaire est l’amélioration du social des Congolais.
 
Dom

LEAVE A REPLY

*