Province Orientale : 10 décès du virus Ebola

0
41

15 cas cumulés avec des signes hémorragiques dont 10 décès ont été rapportés au 20 août 2012 par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), indique un communiqué de presse d’OCHA, (Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies).
Ce chiffre ressort de la dernière réunion du Comité de crise qui s’est tenue à Kisangani sous la présidence du ministre provincial de la Santé. Cette réunion, souligne le communiqué, avait pour objectif de faire un état des lieux de l’épidémie et de réfléchir sur la réponse à apporter.

    La même source relève qu’en dehors des zones de santé de Dungu et Isiro, épicentre de la maladie, l’épidémie aurait atteint deux zones de santé voisines, celle de Pawa et de Viadana dans le district du Bas-Uélé. Ces zones ont enregistré respectivement deux et un cas dont autant de décès. Des alertes auraient été également données dans d’autres zones de santé.
    L’épidémie de fièvre hémorragique à virus Ebola, souche Bundibugyo, a été officiellement déclarée le 17 août par le ministre congolais de la Santé publique. Depuis lors, deux comités d’urgence ont été mis en place à Kinshasa et à Kisangani pour répondre à cette flambée. Cette information a été confirmée par le Dr Vital Mondonge, chargé de contrôle et des maladies transmissibles à l’OMS, lors de la conférence de presse hebdomadaire des Nations Unies d’hier à la Monusco. Au niveau de la Province Orientale, des mesures pour renforcer l’hygiène et l’éducation ont été prises, tandis qu’au niveau national, des mesures de sensibilisation et de surveillance ont été prises pour limiter la propagation de la maladie.


Ahogbey Angela
(Stg/Ifasic) 

LEAVE A REPLY

*