Protestation des forces politiques et sociales

0
41

Les Forces Politiques et Sociales qui ont organisé le meeting populaire du 04 août 2014 à la place Ste Thérèse dans la Commune de Ndjili à Kinshasa pour désapprouver toute initiative tendant à réviser ou à changer la Constitution afin d’instaurer la « monarchisation présidentielle» dans notre pays, se sont réunies ce jour pour évaluer ladite manifestation. Celle-ci, doit-on le rappeler, a connu un grand succès du fait de la présence de près de  70.000 Congolais qui ont répondu présents à l’appel des Forces Politiques de l’Opposition réelle en République Démocratique du Congo.

A la suite de la réunion de ce jour, les Forces Politiques et Sociales rendent publique la déclaration ci-après en rapport avec le maintien en détention arbitraire de l’Honorable Jean-Bertrand Ewanga:

  1. les Forces Politiques et Sociales relèvent que, pour avoir abordé tous le même thème, mais dans des langues et styles différents, tous les intervenants du jour à la manifestation de N’Djili, au nombre de 16, devraient tous être poursuivis si leurs propos constituaient une infraction quelconque.
  2. les Forces Politiques et Sociales notent avec dégoût que le musèlement du Député National Jean-Bertrand Ewanga a été programmé depuis les derniers évènements du camp Tshatshi et que toute personne qui exprimerait une opinion contraire à Monsieur Kabila s’exposerait au même traitement inhumain. Ainsi, je musèlement de l’Honorable Ewanga est un premier pas vers celui de museler toute l’Opposition;
  3. Dans son «arrêt» du 05 août 2014, la Cour Suprême de Justice, tout en se déclarant incompétente, a néanmoins décidé d’assigner l’Honorable Ewanga à résidence en attendant la constitution d’une chambre qui ferait office de Cour Constitutionnelle;
  4. Depuis, et à la grande stupéfaction de tous, le Député National Jean-Bertrand Ewanga est arbitrairement détenu au CPRK tandis que, suivant certaines confidences, le pouvoir s’apprêterait à le reléguer dans son village ou à l’assigner à résidence dans un hôtel de la place.

  1. L’Honorable Ewanga ayant été arrêté à sa résidence de Kinshasa, bien identifiée aussi bien par l’ANR que par le Parquet Général, il est hors de question qu’il soit relégué dans son village sous prétexte que c’est son fief électoral alors que l’Honorable Ewanga, est un Député National.

DE CE QUI PRECEDE: Nous dénonçons fermement le maintien arbitraire en détention de l’Honorable Jean-Bertrand Ewanga ainsi que tout plan ou toute tentative visant sa relégation  dans son village ou son transfert dans un hôtel;

– Nous exigeons sa libération immédiate et sans condition en même temps que nous continuons d’exiger également la libération des détenus politiques et d’opinions,

Eugène DIOMI-NDONGALA, BRUNO KABATSHI et du Pasteur KUTHINO FERNANDO ;

–           Nous lançons un appel à tout le peuple de rester mobilisé pour faire échec au plan « démocracide » dans notre pays concocté par la classe politique au pouvoir.

Fait à Kinshasa, le 07 août 2014

LES SIGNATAIRES DE LA DECLARATION DES FORCES POLITIQUES ET SOCIALES DU 07 AOUT 2014

1) MavunguPuati/UDPS

2) KuduraKasongo/FIS-AVK

3) Honorable Alain MbayaKakasu/UNC

4) Honorable KilosoSumailiMatembelo/RCD/K-ML

5) Mme TatcherLusamba/RADECO/FAC

6) Jean Senga Y./CD/FAC

7) Kudura Pascaline/MPP

8) Yvon Mubengayi/UREC/FAC

9) Jean Marie Kahenga/RDR/FAC

10) LikwoBolangala/UNC-CVD

11) MiviluKalonji Charlotte/RNS/MPP

12) BeyaMubiayi/CNRP/MPP

13) KitokoMulenda/ SG Ecide

14. Me Thaddée Bongo/CDER

15. Ferdinand LokundaDasilva/Société civile RDC

16. Verdict Mituntua/D-C MPP

17. Roger Mayemba/MPCR

18. Prince Epenge/ADDCONGO

19. Emery Okundji

(FONUS)/Député national

LEAVE A REPLY

*