Promotion des droits humains en RDC : Unikin, UPC, UCC , ULK, UPN….. en compétition

0
413

        xds936n5    Le ministère de la Justice et Droits humains, en collaboration avec le Bureau conjoint des Nations unies aux Droits de l’homme(BCNUDH), l’organisation internationale Diakona et l’ambassade de France organisent depuis le lundi 11 novembre 2013, dans la grande salle de conférence internationale du ministère des Affaires Etrangères,  au lancement  officiel du grand jeu-concours d’art oratoire interuniversitaire sur les droits de l’homme.

            Ce lancement s’inscrit en prélude à la célébration de la 65ème Journée internationale des droits de l’homme qui se tiendra le dix décembre prochain. Onze universités se sont alignées pour participer à cette première édition. Il s’agit de l’Unikin, l’Université chrétienne cardinal Malula, Université libre de Kinshasa, l’Université du Cepromad, l’école supérieure de formation de cadre, l’Université catholique du Congo (UCC), l’Université pédagogique nationale (UPN), l’Université protestante au Congo(UPC), l’université technologique bel campus ainsi que l’Université William Booth.

            Un seul sujet, après tirage, a été retenu pour ce jeu concours. Il s’agit de « les logiques coutumières s’opposent-elles à la promotion des droits de l’homme en RDC, proposez-en des solutions. » Cinq étudiants par université sont attendus pour participer à cette épreuve qui s’achèvera le dix décembre prochain. Pour l’ONG de droit suédois Diakona,  le choix des étudiants pour la promotion des droits de l’homme est justifié par le fait que cette catégorie de personnes constitue une force pour l’avenir. Si les générations antérieures n’ont pas eu accès aux droits de l’homme pour sa protection et promotion, l’actuelle qui est encore aux études doit déjà se préparer à la promotion et protection des droits humains. Raison pour laquelle la France y participera à deux niveaux. L’octroi d’une bourse d’une année à niveau master deux  l’étudiant lauréat du jeu concours  ainsi qu’une subvention d’une valeur de 5.000 dollars pour le meilleur projet de promotion de droit de l’homme qui sera réalisé. Au Bureau conjoint des Nations Unies  aux Droits de l’homme de souligner que la promotion et la protection des droits de l’homme n’est pas un jeu d’enfant mais une lutte permanente. C’est cette lutte qui doit être portée de génération en génération. C’est l’occasion à travers ce jeu, de susciter dans la jeunesse, une vocation des défenseurs des droits de l’homme ou une sensibilité particulière aux droits de l’homme. Au BCNUDH de préciser que ce jeu concours vient à point nommé. il cadre avec les vingt ans, ce dix décembre 2013, de la mise sur pied de cette structure des Nations Unies par l’assemblée générale.

            Au gouvernement congolais, représenté par la vice ministre aux droits humains, peu avant de procéder au lancement de ce jeu concours de préciser que cette première édition ne concerne que la ville de Kinshasa. Les autres provinces n’y participeront qu’à partir de l’année prochaine. La permanence de ce jeu concours au sein des universités permettra d’opérer le changement des mentalités pour l’édification et consolidation d’une société où les droits de personnes sont non seulement respectés, mais aussi promus et protégés. Le lancement de concours, a poursuivi la vice ministre, rentre aussi pour la RDC, dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action de promotion et protection des droits de l’homme. Ce lancement inaugure une série d’activités qui se clôturera le dix décembre.  Et, un prix spécial genre sera octroyé à la meilleure étudiante a conclu la vice ministre aux Droits humains.

LEAVE A REPLY

*