Projet Mapping à l’UE : l’UE appelle à la fin de l’impunité en RDC

0
20

 Déclaration de la Haute Représentante, Mme Catherine Ashton, au nom de l’Union européenne, sur le rapport du Projet Mapping concernant les violations les plus graves des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises entre mars 1993 et juin 2003 sur le territoire de la République démocratique du Congo, établi par le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme.

            L’Union européenne prend bonne note de la publication, le 1er octobre, par le Haut Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) de son rapport concernant les graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises en République démocratique du Congo (RDC) entre 1993 et 2003.

            L’Union européenne considère ce rapport comme une contribution supplémentaire à la lutte mondiale contre l’impunité pour les violations des droits de l’homme. Elle rappelle sa détermination à contribuer à la prévention des crimes qui violent les droits de l’homme et le droit humanitaire, ainsi que la nécessité de faire en sorte que les auteurs de ces crimes aient à répondre de leurs actes.

            L’Union européenne prend acte des observations formulées par la RDC, le Rwanda, le Burundi, l’Ouganda et l’Angola, qui ont été publiées par le HCDH, et estime qu’il y a lieu de les évaluer.

            L’Union européenne remercie le HCDH d’avoir élaboré ce rapport et préconise d’y donner une suite appropriée allant dans le sens des efforts déployés d’une manière plus générale pour lutter contre l’impunité en RDC et dans la région, notamment d’éventuelles évolutions en matière de justice transitoire.

LEAVE A REPLY

*