Projet de budget 2014 : le débat démarre ce mercredi

0
49

Palais du peuple, le parlement à Kinshasa, 2007.Le premier ministre Augustin Matata est attendu ce mercredi 8 janvier à l’Assemblée nationale pour défendre son projet de budget pour l’exercice 2014. L’annonce a été faite par le président de l’Assemblée Nationale à l’ouverture de la session extraordinaire du parlement  hier lundi 6 décembre à la chambre basse.

Aubin Minaku a rappelé que le projet de loi de finance n’a pu être examiné au cours de la session budgétaire faute d’avoir  été déposé devant le parlement en temps utile.

Il a toutes fois précisé que le vote de la loi de finance  ne peut intervenir qu’après l’adoption par les deux chambres de la loi  portant reddition des comptes du pouvoir central de l’exercice 2012, comme l’exige la loi relative aux finances publiques.

Le speaker de la chambre basse a souligné qu’au cours de la dite session, l’Assemblée nationale examinera en ordre prioritaire  la loi portant amnistie  pour faits insurrectionnel, faits de guerre et infraction politique , déposé par le gouvernement en date du 20 décembre 2013 et qui relève du respect des engagements  pris par la République Démocratique du Congo lors de la signature, à Addis -Abeba , le 24 février 2013 , de l’accord –cadre pour la paix et la sécurité en République Démocratique du Congo et dans la région.

            Dans le même registre des matières urgentes  , Minaku  a fait savoir que l’Assemblée va engager le débat autour  de la nouvelle feuille de route du processus électoral en vue de permettre à la commission nationale électorale indépendante de bien relever le défi de parachever le cycle en cours et d’aborder avec sérénité le cycle suivant.

            En dehors de ces matières, le président de l’Assemblée nationale a aussi fait Etat des projets des lois qui sont actuellement examiné au sein des commissions mixtes paritaires Assemblée nationale –Senat qui devaient être incorporé à l’ordre du jour de la présente session notamment, le projet de loi portant principes fondamentaux relatif à l’enseignement national, projet de loi relatif au secteur de l’électricité, proposition de loi  portant sur le régime général  des hydrocarbures …

            Le speaker de la chambre basse a également annoncé  que l’Assemblée nationale procédera au cours de cette session à la désignation des membres de la commission nationale des droits de l’homme conformément à la loi organique y afférente tout en précisant que le processus suit déjà son cours et les premières réunions avec la société civile ont déjà eu lieu.

Abordant  le sujet qui fâche, le président de l’assemblée nationale a fermement condamné les événements de lundi 30 décembre 2013, au cours desquels certains jeunes qu’il estime extrémistes, visiblement aveuglés par le fanatisme démesuré se sont jetés dans une aventure irresponsable et suicidaire contre la démocratie et l’ordre public.

            Enfin, Minaku a rendu un vibrant hommage au colonel Ndala Mamadou, tombé dans une embuscade sur le champ d’honneur alors qu’il était en pleine mission de reconnaissance et de sécurisation.

            «C’est un héros d’aujourd’hui et de demain et nous seront toujours fiers de ce qu’il a abattu comme travail pour défendre la patrie et son intégrité territoriale  » a renchéri le numéro 1 de l’Assemblée Nationale

ERIC WEMBA    

LEAVE A REPLY

*