Des  professionnels des médias en formation pour l’accès à l’éducation

0
78

La République Démocratique du Congo est parmi les pays qui ont ratifié plusieurs instruments juridiques relatifs aux droits et à la protection de l’Enfant. Sur le terrain, ces droits ne sont pas respectés. C’est dans ce cadre que la Coalition Nationale de l’Education Pour Tous « CONEPT-RDC », organise un atelier de renforcement des capacités à l’intention des professionnels des médias, du 20 au 22 avril 2016, au centre Carter, dans la concession Utexafrica.

Placée sous le thème : « les Droits, les politiques et le Financement de l’Education », cette rencontre des professionnels des médias a pour objectif de rendre efficaces le plaidoyer et la mobilisation sociale e l’accès à une éducation publique de qualité en tant que droit de l’enfant et droit humain en général.

Cette session de formation est financée par Open Society Initiative in Southern Africa (OSISA), et a comme sous thèmes : le droit à l’éducation à travers les instruments juridiques nationaux et internationaux (Convention relative aux droits de l’enfant, la Loi portant protection de l’enfant, la Loi-cadre de l’enseignement national, la Déclaration universelle de droits de l’homme, les dix droits à l’éducation, etc.) ; du cadre d’action de Dakar 2000 au cadre d’action éducation 2030 ; présentation et appropriation du rapport alternatif des progrès de l’Education Pour Tous en R.D.Congo (2000-2015) ; la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2016-2025 ; le financement de l’éducation en RDC ; les questions d’actualités : frais de scolarité et gratuité de l’enseignement de base, mise en œuvre de la classe préscolaire-recrutement de formation des enseignants ; réflexions sur les stratégies médias pour la promotion de l’éducation et suivie de la mise en œuvre des politiques ; etc.

« …Nous pensons que l’éducation est à la base de tout processus démocratique. Sans une bonne éducation politique au niveau scolaire, nous n’allons jamais atteindre l’idéal d’une société ouverte…» telle est la philosophie développée par Angélique Mutombo, chargée de l’éducation et genre à OSISA, lors de l’ouverture de cet atelier.

En outre, elle a exhorté les participants à être assidus aux travaux et à donner des idées intéressantes pouvant booster le secteur éducatif congolais vers l’excellence. Puisque Osisa est une fondation de droits de l’homme qui milite pour la construction des sociétés ouvertes en Afrique australe dont les populations sont libérées des
contraintes, elle participe à la mise en place des politiques et monitoring des actions gouvernementales d’une part, à travers son programme Education et Genre, et milite pour la promotion de la gouvernance des services de base d’autre part.

De son côté, Jacques Tshimbalanga, coordonnateur de Conept-RDC, a félicité les professionnels des médias qui ont accepté d’y consacrer leur temps. Il a souligné que cet atelier est très capital pour ces derniers d’autant plus que ces notions vont leur permettre de bien suivre les politiques et avoir des arguments solides pour faire les plaidoyers auprès des autorités gouvernementales en faveur des enfants surtout pour les financements du secteur de l’éducation, mais aussi sensibiliser toutes les couches de la population à ce sujet.

Dorcas NSOMUE