Processus électoraux : des journalistes de l’Afrique Centrale en appellent aux élections transparentes et apaisées

0
30

dossierelection2011L’atelier sous-régional axé sur «les médias, élections et développement d’Afrique centrale s’est clôturé, hier mardi 23 juin 2015, dans la salle de conférences Joyce de l’Hôtel Africana Palace dans la commune de Lingwala. Ces assises organisées à l’intention des professionnels des médias étaient une occasion pour discuter sur des questions pertinentes liées à la période pré-électorale, électorale, et post-électorale.

            La cérémonie était présidée par Stanis Nkundiye, président de l’Union des Professionnels de la Presse d’Afrique Centrale (Usypac) conjointement avec la représentante de la Fondation Friedrich Ebert  (FES).

            Dans leurs interventions, ils ont émis le vœu de voir les journalistes faire bien leur travail pendant la période préélectorale, électorale et post-électorale en tenant compte des principes déontologique et professionnels.

            Au sortir de ces assises, les participants ont lancé un appel à toutes les parties prenantes aux élections. Ils ont pris quelques résolutions et formulé des recommandations  à l’endroit des décideurs et des institutions d’appui à la démocratie, d’une part et de régulation du secteur des médias dans les différents pays, d’autre part.

            Les professionnels des médias ont exhorté les gouvernants principalement les  Chefs d’Etats à respecter « la Constitution et les Lois de la République ». A cet effet, ils les appellent à s’investir pour l’organisation d’élections réellement libres, démocratiques et transparentes dans un climat apaisé. Ceci à travers les instances mises en place à cet effet.

            Aux populations de s’approprier le processus électoral de manière responsable ; à remplir leur devoir civique ; et à demeurer vigilantes à toutes les opérations électorales.

            Aux médias de s’assumer pleinement en prenant la mesure de leur rôle cardinal dans la société, ceci en rendant fidèlement compte de toutes les opérations électorales de manière équilibrée et responsable en s’interdisant toute manipulation de l’opinion, etc.

Résolutions et recommandations

 

            Ils ont recommandé aux pouvoirs publics de créer les conditions favorables à la tenue des élections libres et transparentes dans l’ensemble des pays de la sous-région.

            Aux centrales électorales, de mettre en place un cadre permanent de dialogue inclusif, de concertation dans le but de l’adoption et du respect d’un code de bonne conduite pour la tenue des élections libres et transparentes ; de publier les résultats du scrutin conformes à la vérité des urnes.

            Aux acteurs politiques , d’encadrer et d’éduquer leurs militants; d’accepter sportivement les résultats des élections organisées de manière démocratique.

            A la Société civile de jouer davantage son rôle de veille et d’éducation citoyenne dans le processus électoral.

            Aux Instances de régulation, de travailler d’une manière équitable et en synergie avec les organisations professionnelles des médias.

            Et, pour l’Usypac, ces membres ont comme devoir de s’engager, en synergie avec les autres organisations professionnelles, à s’approprier et à promouvoir les chartes professionnelles, les guides d’éthique et de déontologie ainsi que les règles de sécurité en période électorale.

Dorcas NSOMUE