Processus électoral en RDC : l’OIF tend la main au CSAC

0
265

CsacTBUne délégation de l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF)  s’est rendue  hier mardi 26 avril 2016 en milieu d’après-midi au siège du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel et de la Communication (CSAC), où  elle a eu une séance de travail avec des membres de l’Assemblée plénière, avec à leur tête leur animateur principal Christophe Tito Ndombi.  Au cours de leurs entretiens, ils ont parlé des problèmes liés aux élections et du rôle de l’organe étatique congolais en matière de régulation des médias dans le processus électoral.

Du côté des hôtes du CSAC, on a noté la présence d’Abdourahmanne Ousmane, du Conseil Supérieur de la Communication au Niger, du président de Réseau des Instances des Organes de Régulation en
Afrique.

Les échanges terminés, le général Sangare s’est prêté aux questions des journalistes. Cette personnalité  a affirmé qu’ils sont venus au siège du CSAC pour le compte de l’OIF qui s’intéresse de près à l’évolution du processus électoral en RDC ou mieux  à l’évaluation dudit processus.

Il a souligné qu’en rendant visite à leurs hôtes, lui et d’autres membres de la délégation  ont voulu aussi se faire une idée de la manière dont le CSAC fonctionne et des difficultés auxquelles sont confrontées les têtes pensantes  de l’organe congolais  de régulation des médias. Dans la foulée, il a fait savoir que l’OIF est disposée à apporter son appui  aux régulateurs  étatiques des médias en RDC en termes de renforcement des capacités  et de l’outil de travail.  Il a précisé que le CSAC a un rôle important à jouer dans le processus électoral.

Jean-Pierre Nkutu