Processus électoral bloqué : tripartite Tshisekedi – Katebe – Moïse Katumbi à Bruxelles

0
678

titiEtienne Tshisekedi, Katebe Katoto et Moïse Katumbi se sont rencontrés, pour la nième fois, hier lundi après-midi à Bruxelles, à l’hôtel Mariotte. Selon nos sources, le camp de l’UDPS a aligné, outre son leader charismatique, son Secrétaire général adjoint et porte-parole,Bruno Tshibala, son Secrétaire national aux Relations extérieures,
Félix Tshisekedi, son représentant en Belgique, André Kabanda, le Secrétaire particulier d’Etienne Tshisekedi, « Abbé » Théo.

Pour sa part, Moïse Katumbi s’est fait accompagner de son frère aîné Katebe Katoto et de leurs hommes de confiance.

On laisse entendre que les trois personnalités ont réexaminé l’état actuel de la crise congolaise marquée par le blocage du processus électoral et les velléités du pouvoir en place à Kinshasa de rechercher les voies et moyens du « glissement ». Katebe et Katumbi ont réitéré leur engagement à se battre, aux côtés de Tshisekedi et l’UDPS, pour obtenir des élections libres, transparentes et apaisées, à organiser dans le délai constitutionnel. Ils ont également souscrit à l’idée de mettre en place un cadre permettant de  concertation, afin qu’ils puissent se retrouver ensemble chaque fois que les circonstances l’exigeraient.

Tshisekedi, Katebe et Katumbi ont pris l’engagement d’adopter une position commune au cas où les élections ne se tiendraient pas dans les délais constitutionnels ou seraient tout simplement renvoyées sine die.

Selon les participants à cette tripartite, la question du candidat commun de l’opposition à l’élection présidentielle n’était pas à l’ordre du jour. La priorité du moment, c’est le suivi de l’évolution de la crise politique.

KIMP