Primature : Matata lance le tourisme scolaire

0
255

ecole-Matata-copyActuellement, toutes les écoles de la République Démocratique du Congo (RDC), privées, agréées ou publiques, sont devant une évidence : le « Tourisme scolaire » est appelé à renaître  sous toutes les latitudes de notre pays grâce à l’initiative du Gouvernement que dirige le Premier ministre Augustin Matata Ponyo Mapon.

Ce dernier a procédé officiellement au lancement de ce tourisme d’élèves le vendredi 13 novembre 2015, aux « Jardins des Premiers », un haut-lieu touristique de la Primature, le long du majestueux Fleuve Congo. A cette occasion, le Premier ministre a accueilli 200 élèves, jeunes touristes, provenant de 20 écoles disséminées à travers les trois provinces éducationnelles de Kinshasa ; et cela sans distinction du régime de gestion ou des confessions religieuses. Il les a entretenu, sur l’Histoire du siège de la Primature, depuis l’époque coloniale où ce bâtiment servait de résidence au Gouverneur général du Congo-Belge, jusqu’à l’Hôtel du Gouvernement de la RDC aujourd’hui. S’adressant à ses jeunes hôtes du moment, il a dit sa joie de les recevoir et de réserver la journée de vendredi à ces visites qui permettent à la jeunesse congolaise de se pénétrer très tôt de la véritable Histoire de son pays. Car, a-t-il souligné, la connaissance de l’Histoire évite la répétition des erreurs du passé ; et sur place, les élèves, entourés des bustes des différents premiers ministres ayant dirigé le pays, se sont  rendu compte que de Patrice Emery Lumumba jusqu’à Matata Ponyo, il y a eu au total 22 premiers ministres. Enfin, il a félicité les trois ministères qui ont concrétisé ce tourisme.

Malgré qu’on soit dans une période des pluies, la clémence du ciel a permis à ce cortège de véhicules de conduire ces jeunes touristes de 8h00 jusqu’à 14h30, sur les quatre sites touristiques de Kinshasa prévus à ce programme des visites guidées ; sites qui n’étaient autres que le Complexe de la Primature, le Mausolée du Président Laurent Désiré Kabila, le Nouvel Hôtel (ou Immeuble) du Gouvernement et le Palais du Peuple. Du début à la fin de ces visites guidées et sur chaque site, la sécurité de l’imposante délégation d’élèves était non seulement assurée par le Comité de pilotage du projet « Tourisme scolaire – dont le ministre de l’EPS/INC est le président – et des encadreurs touristiques expérimentés, mais aussi et surtout par trois ministres du gouvernement, à savoir Maker Mwangu Famba de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Initiation à la Nouvelle Citoyenneté (EPS/INC) ; Jean Nengbangba de l’Enseignement Technique et Professionnel (ETP) et Elvis Mutiri wa Bashara du Tourisme. A l’issue de la visite de chaque site, des explications pédagogiques appropriées sur son importance hier et aujourd’hui à travers l’histoire de la République démocratique du Congo étaient fournies aux visiteurs.

« Kozanga koyeba eza liwa ya ndambu » : le manque de connaissance est une demie mort

Par ailleurs, Maker Mwangu Famba, ministre de l’EPS/INC – intervenant lors de la visite à l’Assemblée nationale pour introduire Aubin Minaku, président de cette institution de la République – s’est réjoui que ces visites interviennent pendant la période de l’examen du Budget national. Car, a-t-il fait remarquer, cela permettra, sans aucun doute d’allouer davantage de ressources à l’Education. Le Premier responsable de l’EPS/INC a insisté sur le fait que les 17 millions d’élèves que compte l’EPS/INC actuellement, dont 1,7 millions pour la seule ville de Kinshasa, sont potentiellement des députés, des sénateurs, des ministres et des présidents de la République de demain. Il convenait dès lors de leur apprendre à mieux aimer leur pays, car « kozanga koyeba ezali liwa ya ndambu» (le manque de connaissance est une demie mort…). Et le ministre s’est montré convaincu qu’on ne peut pas être patriote sans connaître son pays. Mettant à profit cet instant, il a remis à Aubin Minaku un kit du guide touristique pour le Tourisme scolaire.

En réaction au mot d’introduction prononcé par le ministre de l’EPS/INC, Aubin Minaku, président de l’Assemblée nationale s’est dit ému de se retrouver devant ses futurs collègues et a promis de tout faire pour leur meilleur épanouissement et éducation, afin qu’ils atteignent leurs objectifs de devenir des dirigeants patriotes de demain. Pour le moment, il a signalé que le Parlement comptait 108 sénateurs, dirigés par Kengo-wa-Dondo, qui composent la Chambre haute du Parlement et 500 députés dirigés par Aubin Minaku, pour la Chambre basse. En cas de divergences dans l’adoption des textes législatifs, conformément à la Constitution de la RDC, c’est le point de vue de l’Assemblée nationale qui prédomine. Enfin, il a signalé que le rôle du Parlement – donc leur rôle – est de légiférer et de contrôler le gouvernement. Il convient également de signaler l’intervention du Ministre de l’ETP pour expliquer l’importance du Nouvel Hôtel du Gouvernement au début de la visite guidée dans cet immeuble.

Par contre, aux Jardins des Premiers, pour introduire le Premier ministre, Elvis Mutiri s’est réjoui que ces visites préfigurent le tourisme de masse qui sera bientôt lancé par son ministère. En outre, il a fait remarquer que ce tourisme permet aux élèves d’acquérir des connaissances patriotiques, en rapport avec ce dont le pays regorge comme ressources touristiques. Le terme tourisme scolaire a été adopté pour affirmer la volonté du gouvernement de pousser les jeunes à mieux connaître leur pays pour mieux s’approprier son savoir, son savoir-être et son parcours historique dans un esprit d’évasion, d’apprentissage et de détente.

SAKAZ