Présidentielle : la diaspora du Palu jette son dévolu sur Muzito

0
195

Comme il est de tradition depuis plusieurs années, nous, militants des Représentations Permanentes du Parti Lumumbiste Unifié ( PALU), en Allemagne, au Benelux, en France, en Irlande, en Suisse et aux Etats-Unis d’Amérique, nous nous sommes réunis en matinée politique, ce samedi 14 juillet 2018, à Paris, en France, physiquement et par vidéoconférence, conformément à l’article 44 du Règlement intérieur de notre parti consacrant la démocratie au sein du PALU et à l’article 3
des Statuts sur la primauté de l’expression populaire pour toute
décision des instances.
Nos débats et échanges ont porté sur l’état des lieux de notre parti
et son organisation pour les échéances électorales à venir et qui
constituent des enjeux cruciaux pour  la survie de notre parti,
lourdement affaibli aujourd’hui après les élections de 2011.
A l’unanimité, nous constatons avec beaucoup de regrets la
mésentente, la division, la confusion au sein du parti. Pour nous,
militants des Structures Extérieures du PALU, l’heure présente devrait
être. celle de la mobilisation et de l’union, afin de matérialiser le
souhait exprimé dans les différents messages par le Camarade Antoine
Gizenga, Secrétaire Général Chef du Parti, de voir le PALU concourir à
tous les scrutins, et exercer l’impérium de son vivant.
Deux courants ou blocs diamétralement opposés se sont créés
malheureusement au niveau des hauts cadres du parti:
Le premier incarné par nos membres qui sont au gouvernement, tient à
s’accrocher à une alliance désuète avec la Majorité présidentielle, en
s’éloignant clairement de la décision du Camarade Antoine Gizenga et
de la volonté de la base, et en foulant aux pieds les principes qui
ont toujours guidé la conduite du PALU. Pour montrer leur désir de
défendre leurs intérêts personnels au détriment du parti, ils ont
signé la charte du Front Commun pour le Congo (FCC), tandis que les
autres qui sont avec eux gardent un silence complice.
Le second courant est celui de la base proclamé par le Camarade
Secrétaire Général Chef du Parti et soutenu par beaucoup de cadres
dont le Camarade Adolphe Muzito.
Nous, militants des Représentations Extérieures, en tant que gardiens
du Temple PALU, affirmons sans ambigüité notre choix de défendre les
intérêts du parti et les choix décidés longtemps par la direction du
parti en faveur des ambitions électorales à tous les niveaux.
En ce qui concerne les éIections à venir, à l’instar des autres
partis politiques, nous aurions souhaité la tenue d’un Congrès qui est
l’organe suprême du parti, que la base appelle de tous ses voeux
depuis plusieurs années. C’est cet organe qui allait désigner notre
candidat à l’élection présidentielle et actualiser le projet de
société de notre Parti.
Faute de Congrès, pour l’élection présidentielle, nous les militants
des Représentations Extérieures réunis à Paris, proposons au Camarade
Antoine Gizenga, Secrétaire Général Chef du Parti, d’entériner notre
choix porté sur le Camarade Adolphe Muzito Fumutshi comme notre
candidat à la magistrature suprême de notre pays.

Notre choix est dicté par des raisons objectives ci-après :
– Le Camarade Muzito est le porte-étendard du bloc fidèle à la ligne
du parti, aux aspirations de la base et à la décision du Chef du
parti. Contrairement aux affirmations mensongères que certains cadres
du parti étalent honteusement dans les médias d’Etat, sa loyauté et sa
reconnaissance envers le patriarche n’ont Jamais faibli.
– Ancien Premier Ministre d’un gouvernement qui a mis le pays sur les
rails de sa construction, de 2008 à 2012, Député national, plusieurs
fois membre du CENAL et du Bureau politique, Secrétaire Permanent
Adjoint, il possède de loin le meilleur profil de présidentiable dans
notre famille politique. Grâce à ses analyses et réflexions, il a
courageusement dénoncé les mauvaises orientations gouvernementales et
a proposé des politiques alternatives dans tous les domaines. Il tient
à l’indépendance du PALU vis-à-vis des autres Partis politiques. Il a
un carnet d’adresses au niveau international. Il connaît la
géopolitique internationale. Il est capable de fédérer les forces
vives au-delà de notre parti. Enfin, il est un patriote convaincu.
Néanmoins, comme nous l’avons proposé dans nos différents mémorandums
antérieurs, la direction politique peut procéder à l’organisation des
primaires en cas de plusieurs candidats du parti pour l’élection
présidentielle. Par ailleurs, nous accepterions aussi le choix de
notre candidat président de la République si le Bureau entérine la
personne choisie par la base du parti en fonction des critères clairs
et précis.
Forts de notre poids social, nous allons rester vigilants et
mobiliser nos camarades du PALU, amis et connaissances, pour ne jamais
apposer leurs voix sur un candidat du FCC imposé par une quelconque
instance du PALU.
En ce qui concerne les élections législatives et municipales, les
Représentations Permanentes en Amérique et en Europe, signataires de
la présente Déclaration, attendent des informations et instructions
claires et précises de la direction politique du parti afin de
permettre aux militants de l’extérieur d’exprimer leurs ambitions.
En tout cas, notre seul voeu est de voir la direction politique
actuelle écouter notre voix de militants du Parti à l’extérieur. Nous
espérons que la voix des militants des Structures Extérieures du PALU
sera entendue!
Le Peuple Vaincra !

Fait à Paris, le 14 juillet 2018
Anicet Muzinga
Secrétaire Rapporteur
Alain KISENGO
Porte-parole
Lu et approuvé par;
José KAMANDA (Comité PALU France)
Pétition BUADI (Comité PALU France)
Irène MUNTU (Comité PALU France)
Joseph KUZEKEMENA (Comité PALU BENELUX)
Jean-Vincent FASO (Comité PALU BENELUX)
Lysta MUKEMBA (Comité PALU BENE LUX)
Frédéric KWA (Comité BENELUX) Richard ELITE (Comité PALU BENELUX)
Thérèse IZZIA MITI (Comité PALU BENELUX)
KITETE MASUDI Christian (Comité PALU BENELUX)
Théodore MULANDA (Comité PALU Allemagne) DODO KUKELEMENA (Comité PALU
aux Etats-Unis)
Justin PAMBI (Comité PALU Irlande)
ELETE FUNGULA (Comité PALU Suisse)