Pprd : Bongeli et Tshilombo en piste

0
43

Comme cela arrive chaque fois qu’un mouvement  de chaises musicales est annoncée, la ville haute est de nouveau entrée en transes. Motif : après le remaniement gouvernementale, une mise en place est tendue au niveau du parti présidentiel.

Parmi les candidats les plus cités dans le sens de l’entrée aux postes qui restent à déterminer, il y a Emile Bongeli, Toussaint Tshilombo, et bien d’autres. Tous deux répondent au profil d’être d’anciens ministres de la Communication et des Médias et donc, forcément, de grands communicateurs. Et, comme par hasard, la RDC vibre déjà au rythme de la pré-campagne électorale. D’aucuns pensent que « l’autorité morale » du PPRD aurait peut-être déjà jeté son dévolu sur les cadres appelés à animer la période à cette phase cruciale de forte mobilisation non seulement de la base du parti, mais aussi de charme en direction des militants et combattants des partis et plates-formes alliés et – pourquoi pas ?- des troupes flottantes des adversaires politiques.

Pour beaucoup, Emile Bongeli et Toussaint Tshilombo ne seraient pas faits pour garnir le décor du « garage » du PPRD. On voit même l’ancien Vice-Premier ministre chargé de la Reconstruction et du Développement, qui a longtemps battu campagne avec conviction et autorité pour les 5 chantiers de la République, dans un rôle de Directeur de campagne du Chef de l’Etat, à l’occasion de la présidentielle toute proche de 2011. En tout cas, l’un et l’autre devraient aider le PPRD à se mettre en ordre de bataille.

Ils ne sont pas les seuls à s’attirer la sympathie des pronostiqueurs. Bien d’autres cadres du PPRD figurent également sur la liste des éventuels nominés.

Katumba Mwanke : le come back ?

Le poste de Secrétaire Exécutif de l’Alliance de la Majorité Présidentielle est toujours vacant depuis la démission, voici plus de trois mois, d’Augustin Katumba Mwanke. A en croire les nouvelles en circulation dans la ville haute, il ferait figure de facilitateur incontournable dans le conflit qui déchire le Nord et le Sud-Katanga. En dépit du semblant de rapprochement tenté par quelques leaders katangais, la tension serait loin de baisser. Et « l’autorité morale » du PPRD et de l’AMP, laisse-t-on entendre, serait prête à relancer Katumba Mwanke considéré ici comme un sapeur-pompier. Du coup, les spéculations vont bon train quant à l’hypothèse du retour de l’intéressé à son ancien poste de Coordonnateur de l’AMP. On ne va pas tarder à être fixé.                                  

Kimp.

LEAVE A REPLY

*