Porté disparu dans les cercles politiques à Kinshasa, Bizima signalé à l’Union Africaine

0
38

 

Ancien ministre des Affaires étrangères du premier gouvernement de l’Alliance des forces démocratiques pour la libération ( AFDL) et sénateur honoraire, Bizima Karaha, l’un des proches de Mzee Laurent-Désiré Kabila, avant de se séparer de lui, au lendemain du déclenchement de la guerre de rébellion de 1998, avait pris ses distances de la vie politique active, au point de s’effacer dans les grands débats et manifestations politiques. Introuvable dans les salons huppés de Kinshasa et même dans certains cercles politiques, lui qui ne s’empêchait pas d’exprimer avec emphase ses opinions sur la marche de la RDC, de 1997 à 1998, s’était fait plus discret sur le territoire congolais.

 

On pourra se rappeler à l’occasion, qu’il s’était aligné volontiers dans le peloton de tête des dirigeants du Rassemblement Congolais pour la Démocratie, parti politique cher à Azarias Ruberwa, ayant soutenu une certaine fronde. A l’origine, les « frondeurs » contestaient l’autorité de Ruberwa Maniwa qu’ils accusaient d’être moins représentatif. Et ce, pour avoir raté le mandat électif lors des élections de 2006.

Car, prétextaient-ils en outre, le RCD s’était dangereusement éloigné de sa ligne politique originelle, et ne défendait plus les intérêts de l’ancien mouvement politico-militaire appuyé par le Rwanda.

Voilà pourquoi ils avaient apporté leur soutien à Trésor Kapuku, à l’époque gouverneur du Kasaï occidental, aujourd’hui suspendu.

Sénateur pendant la transition, « Bizi » avait choisi de ne plus s’afficher publiquement, aussi bien pour donner la position de son parti sur les questions politiques de l’heure, ou pour dévoiler sa réaction personnelle sur l’évolution politique au Congo démocratique. Avait-il été échaudé profondément par la dissidence ? Personne ne le sait. Pourquoi avait-il cessé brusquement de se rappeler aux bons souvenirs du microcosme politique de la RDC ? Mais voilà qu’à la faveur de la médiation africaine dans la crise ivoirienne, les téléspectateurs de RTI ont vu la silhouette de l’homme sans y croire. Des images montrant l’ancien ministre congolais des Affaires étrangères dans la délégation du Premier ministre kenyan Raila Odinga.

Pour la plupart des Congolais, ces images leur ont permis de retrouver enfin, les traces de l’homme et de réaliser que Bizima Karaha qu’ils ne voyaient plus sur le terrain national, avait donc pris ses quartiers au niveau continental où sans doute, il représente la RDC. Question : quand a-t-il été nommé et par qui ?

JRT

LEAVE A REPLY

*