Plan Regideso 2012 : un fil d’Ariane pour l’atteinte des objectifs

0
52

Face aux énormes défis qui se dressent devant leur entreprise, particulièrement à l’occasion de sa transformation en société commerciale SARL, les cadres dirigeants de la Regideso ont mis en place un plan de travail dénommé : « Plan d’entreprise 2012 ». Ce plan est le principal fruit de la 24ème session de l’Assemblée Générale des Cadres Dirigeants de la Regideso (XXIVème AGCDR), réunis  pendant cinq jours – soit du 05 au 09 mars 2012 – dans la salle de réunion, de la Cellule d’Exécution des Projets (C.E.P.), à Binza/Ozone, dans la commune de Ngaliema. Tout observateur attentif de la marche de cette société sait que les AGCDR sont une préoccupation majeure pour la Haute hiérarchie de cette entreprise parce qu’elles permettent d’ausculter sa santé, de corriger sa vision et de prendre des décisions importantes qui engagent son avenir.

Prenant la parole pour clôturer ces assises, Mukalayi Muema, l’Administrateur délégué de la Regideso a félicité, de prime abord, ses proches collaborateurs pour le travail de qualité abattu pendant ces cinq jours ; travail qui a permis de doter l’entreprise d’un plan d’entreprise 2012. Un plan par définition, a-t-il dit, est un anti-hasard, un cadre indicatif qui définit les objectifs d’une part et d’autre part, recense les moyens pour y parvenir.

Se basant sur les résolutions prises par les cadres dirigeants de son entreprise, l’Administrateur-délégué a signalé que le plan d’entreprise 2012 vise à relever six défis majeurs : améliorer la capacité de production de 0,6% ; accroître les quantités d’eau livrée de 13% ; accroître les volumes vendus et le chiffre d’affaires respectivement de 27% et de 26,8% ; hisser le rendement réseau à 66% ; améliorer le taux de recouvrement privé et, enfin, renforcer le recouvrement auprès de l’Etat et des sociétés parastatales. Il s’est dit convaincu actuellement, comme chaque participant à ces assises en particulier, qu’avec ce plan ils détiennent ensemble le fil d’Ariane qui leur permettra de se lancer, avec un peu d’assurance, dans ce labyrinthe qu’est l’année 2012.

L’Etat propriétaire veille…

Ayant déjà signé avec le Gouvernement de la République un ‘Contrat de performance’ ayant des objectifs précis à atteindre, Mukalayi Muema a insisté pour que chaque cadre dirigeant sache qu’il n’y a plus de temps à perdre et qu’il faut une mobilisation de tous et de chacun d’eux pour trouver des solutions à la hauteur des attentes des abonnés en mettant à leur disposition cette denrée rare qui donne la vie et qui est « l’Eau ». Cette problématique, a-t-il encore constaté, perdure et la Regideso ne s’en sortira qu’en redressant les ventes tant en quantité qu’en valeur, en luttant efficacement contre les branchements inactifs, en appliquant les règlements avec fermeté, en respectant  les bonnes règles de la gestion des finances et en formant aussi son personnel. Il a noté au passage que l’Etat attendait maintenant ces résultats, sinon il prendra ses responsabilités.

Comme la formation continue est l’une des clefs qui permettent à l’entreprise de s’en sortir en lui permettant de disposer d’un personnel qualifié pour traduire en acte toutes les décisions prises, il a demandé à tous les participants d’y accorder une attention particulière. Et pour une meilleure appropriation du Plan d’entreprise 2012, il a chargé tous les cadres qui vont regagner l’intérieur du pays, de tenir chacun une mini-AGCDR pour informer et mobiliser leurs collaborateurs sur les objectifs poursuivis.           

                       
                               SAKAZ  

LEAVE A REPLY

*