Plan d’entreprise/SNEL 2012 à 2016 : signature des contrats de performance entre la DG et ses 13 entités

0
877

snlUne brève mais significative cérémonie de signature des contrats de performance entre la Direction générale de la Société Nationale d’Electricité (SNEL) et ses 13 entités homogènes s’est déroulée hier mardi 04 mars 2014, à Sultani-Hôtel, dans la commune de la Gombe. A l’origine de cette manifestation, il convient de rappeler qu’en date du 27 février 2012, la SNEL avait signé avec l’Etat congolais un Contrat de performance visant son redressement de manière à la rendre plus compétitive et plus apte à remplir son objet social. Et au terme de l’article 2 de ce contrat, le même exercice de signature s’impose entre le Direction générale et les différentes fonctions homogènes de la société. Par la signature de ces contrats, la Direction générale de la SNEL et les entités homogènes s’engagent ensemble à atteindre les objectifs assignés par le Conseil d’Administration à travers la « Note d’orientations stratégiques 2014 » et à mettre à la disposition des entités les moyens nécessaires pour leur mise  en œuvre. Cette Note d’orientation concernant des objectifs globaux parmi lesquels figurent l’amélioration de la gouvernance de l’entreprise et de la qualité du produit fourni et du service rendu à la population ; l’accroissement de la productivité, du chiffre d’affaires et des ressources financières de l’entreprise ; assainissement des finances par une meilleure maîtrise de ressources et des charges de l’entreprise, etc.

Prenant la parole à cette occasion devant ses invités, Eric Mbala Musanda, Administrateur délégué de la SNEL, a expliqué que l’accomplissement de ces objectifs est une véritable gageure mais demeure aussi un défi à relever dans le cadre du développement de notre pays. Il a rappelé que la stratégie de redressement de la SNEL arrêtée par le gouvernement comportait deux phases : la première phase à court et moyen termes et la seconde projetée à long terme. En effet, a-t-il noté, la première est une phase de redressement qui porte sur cinq ans et au cours de laquelle sera mis en œuvre un Plan d’urgence comportant des actions destinées à arrêter la dégradation des conditions d’exploitation de la SNEL, à améliorer les conditions techniques de son outil de production et à assainir sa gestion. Par contre, la seconde phase concerne la restructuration proprement dite au cours de laquelle la structure globale de l’entreprise pourrait subir des changements profonds suivant les résultats des études techniques appropriées.

 Plan d’entreprise/SNEL 2012-2016 et Plan de gouvernance

 Pour faire face au défi actuel et répondre aux impératifs de redressement de l’entreprise, conformément au Contrat de performance Etat-SNEL, Eric Mbala a dit que son entreprise a élaboré son Plan d’entreprise pour la période de 2012 à 2016 et son Plan de gouvernance. Ce contrat comporte 84 engagements dont 9 conjoints, 12 de l’Etat et 63 de SNEL. Selon la dernière évaluation d’octobre 2013, l’Etat congolais en a exécuté 4 sur 12 prévus et 1 est en cours de réalisation  et 7 non exécutés. Quant à SNEL, 33 engagements sont déjà réalisés, 19 sont en cours de réalisations et 11 non réalisés. En ce qui concerne les engagements conjoints, 3 sont exécutés, 2 en cours de l’être et4 non exécutés. Ce tableau a conduit l’Administrateur délégué à souligner que la manifestation du jour était organisée, non seulement pour rappeler aux entités leurs mandats  et obligations, mais aussi pour les inciter à ne pas baisser les bras. Pour lui, il y a nécessité de retenir que depuis le 27 février 2014, la SNEL vient d’entamer sa deuxième phase du Contrat (3 ans), laquelle reste très déterminante pour lui permettre d’atteindre ses objectifs à moyen et long termes.

Pour se conformer à la rigueur impulsée au niveau du gouvernement, il a promis de s’investir personnellement dans la lutte contre les antivaleurs et la fraude, ainsi que dans la campagne pour le respect des normes de gestion et de bonne gouvernance aussi bien à Kinshasa qu’en provinces. Il a tenu à annoncer qu’en dépit des performances réalisées en 2013, l’année 2014 sera celle du commercial.

A l’issue de ce discours, les chefs des 13 entités homogènes sont venus signer leurs contrats de performance. Il s’agit de la direction de la production, du Département de distribution de Kinshasa, de Transport, des Ressources humaines, de Finances, de Distribution de provinces, Commercial, Approvisionnement et marché, etc.

SAKAZ     

LEAVE A REPLY

*