Plainte en Belgique contre deux généraux et un colonel de la RDC

0
39

Me Ndjakanyi, un avocat congolais résidant en Belgique, a révélé sur la RTBF avoir déposé depuis le 05 juin 2010, au nom de la Voix des Sans Voix, une plainte à charge des généraux Denis Kalume, ex-ministre de l’Intérieur et Commissaire Général du Cinquantenaire et Chalwe Ngwashi Raus, Inspecteur provincial de la police au Bas-Congo. Il accuse les deux personnalités d’être les donneurs d’ordre dans les massacres perpétrés en 2007 et 2008 contre les adeptes de la secte Bundu dia Kongo. Quant à John Numbi, il l’a cité en raison de son implication dans « l’assassinat » de Floribert Chebeya, Directeur Exécutif de la Voix des Sans Voix. L’homme de droit souligne avoir choisi la justice belge au regard de la loi de la compétence universelle qu’elle a intégrée dans son organisation. La VSV, apprend-on, s’est d’ores et déjà constituée partie civile.

Me Ndjakanyi a justifié sa démarche par un devoir de mémoire envers Floribert Chebeya, qui lui avait confié, lors d’un de ses séjours en Belgique au mois de mars, nourrir l’intention de déposer une plainte, auprès de la justice belge, contre des autorités congolaises qu’il estimait avoir les mains sales dans le dossier des massacres des fidèles de Bundu dia Kongo. Il avait indiqué vouloir prendre contact avec les parents des victimes afin qu’ils puissent se constituer partie civile. Il a relancé le projet dans un courrier électronique qu’il a fait parvenir à son ami, le 31 mai 2010, la veille de sa rencontre manquée avec le général John Numbi.

« Nous ne voulons pas faire du sensationnel, nous voulons qu’on rende justice à cet homme (…). C’est la seule manière pour nous d’honorer sa mémoire… La procédure avait été engagé en Belgique pour des raisons d’efficacité », a insisté Me Ndjakanyi. Selon le même homme en toge noire, les autorités congolaises n’allaient pas accepter de transférer les suspects vers La Hayer, si la Cour Pénale Internationale avait été saisie du dossier. « Si John Numbi n’est pas arrêté, a-t-il prévenu, un mandat d’arrêt international sera demandé… Les autorités évoquent un dérapage pas nous avons énormément des questions auxquelles nous n’avons pas de réponse ». 

KIMP

 

LEAVE A REPLY

*