Plaidoyer pour l’accès des femmes et jeunes aux TIC

0
43
La République Démocratique du Congo a célébré, le samedi 16 juin, la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information (JMTSI).
 
Cette année, la célébration est placée sous le thème « Les femmes et les jeunes filles dans le secteur des TIC ».
Il faut rappeler que la RDC a célébré cette fête universelle en retard. Les festivités devaient en fait être organisées le 17 mai dernier, date décrétée par la communauté internationale.
Dans son discours de circonstance, le ministre des Postes, Télécommunications et Nouvelles technologies de l’Information et de la Communication, a tenu à faire un bref historique de l’institution de la Jmtsi.
On retient que la Journée mondiale des télécommunications et de la société de l’information est célébrée le 17 mai de chaque année à travers le monde entier.
Son but est de sensibiliser l’opinion aux perspectives qu’ouvre l’utilisation de l’internet et des technologies de l’information et de la communication dans les domaines social et économique, par la réduction de la facture numérique.
Elle revêt, par ailleurs, une double signification à savoir l’anniversaire de la première convention télégraphique internationale signée en 1865 et la création de l’UIT (Union Internationale des Télécommunications) en 1969.
C’est en novembre 2005 que le sommet mondial sur la société de l’information a invité l’assemblée générale de l’Onu à déclarer le 17 mai journée mondiale de la société de l’information en vue de souligner l’importance des TIC (Technologies de l’information et de la communication), ainsi que la diversité des questions liées à ladite société.
 
Pour le ministre congolais des PTNTIC, les festivités du jour nous mettent en phase avec la communauté internationale. Car, le monde est devenu plus que jamais sans limite ou mieux un village planétaire.
Citant la déclaration du Secrétaire général de l’UIT qui plaide en faveur de l’accès des femmes et jeunes filles aux Tic, le ministre a expliqué que le thème de l’année « Les femmes et les jeunes filles dans le secteur des Tic » vise à faire en sorte que cette catégorique importante de la population mondiale progresse sur la voie de l’égalité.
« Les femmes sont au cœur de nos sociétés. Elles sont les piliers de chaque famille et de chaque communauté. Pourtant, les inégalités entre hommes et femmes restent profondément ancrées ».
 
La ségrégation dans la prise des décisions dans le domaine économique, politique et social, tout comme les violences et autres formes de discrimination dont les femmes sont souvent victimes sont également à proscrire.
Face à cela, on souligne que les Tic contribuent à accélérer le progrès sur la voie de la réalisation de cet objectif. 
Pour terminer, il a émis le vœu de voir de plus en plus les femmes et les jeunes filles intégrer le secteur de nouvelles technologies de l’information et de la communication.
Des sous-thèmes ont été aussi développés, en marge de la Journée moniale des télécommunications et de la société de l’information. 
Il y en avait au total huit, à savoir : l’accès universel, la monnaie électronique, la technologie de la 4ème génération, l’apport de la technologie de la 3ème génération à l’ère de la fibre optique, les points d’échange, la technologie I-Burst et ses applications, le backbone satellitaire, les télécommunications par VSAT en République démocratique du Congo.
 
Les exposés sur ces sous-thèmes ont été donnés par des délégués ou hauts cadres des sociétés qui opèrent dans le domaine des télécommunications en RDC.
Il faut signaler qu’en dehors de celui du ministre des PTNTIC, d’autres discours ont été également prononcés en marge de la célébration. 
C’est le cas de l’intervention du président du collège des conseillers de l’ARPTC, Oscar Manikunda, qui a plaidé pour un accès universel aux NTIC par les Congolais. Il s’agit notamment de la connexion à la fibre optique, internet, téléphones, etc.
A son tour, l’Administrateur délégué général du RENATELSAT a déploré le désordre qui règne actuellement dans le secteur où des mains inexpertes s’invitent dans un domaine qui devrait être réservé aux connaisseurs. Pour cela, il sollicite le soutien du ministère en vue de la concrétisation du projet Backbone.
Le responsable de la SCPT s’est appesanti sur la fibre optique, ses avantages et son fonctionnement.
 
Dom

LEAVE A REPLY

*