Patrice Kitebi proclame « 2014, année porteuse de nouvelles promesses »

0
40

patrice_kitebi_0Pendant quatre jours, les directeurs centraux et provinciaux de la Direction Générale des Impôts de toute la République Démocratique du Congo ont pris part à un séminaire placé sous le thème : « Les orientations stratégiques de la Direction Générale des Impôts pour la réalisation des assignations  de l’exercice 2014 ». C’est la salle Kinshasa du Fleuve Congo Hôtel qui a servi de cadre à la tenue de ces assises du 05 au 08 février 2014.

 La cérémonie de clôture était conjointement présidée par Patrice Kitebi, ministre délégué aux finances et Pierre Lokadi, Directeur général de la DGI.

Trois moments forts ont marqué cette journée de la clôture, notamment  la lecture des résolutions ;

la signature du cahier des résolutions par les directeurs centraux et provinciaux ; et les allocutions de circonstance.

En effet, les séminaristes ont défini  les orientations stratégiques qui vont leur permettre de mener l’action de la mobilisation des recettes en vue d’atteindre les assignations de l’exercice 2014 telles que prévues par la loi des finances, qui a fixé le montant à 1.958 milliards de Francs Congolais, soit  une moyenne mensuelle de 163 milliards de francs congolais.

Les séminaristes ont adopté quatre-vingt trois résolutions. Ces résolutions ont mis un accent particulier sur l’amélioration de la gestion de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA).

            Les résolutions prises par ces derniers portent sur deux volets :

            Primo : à la direction générale des impôts de :

-faire l’intégration des logiciels de l’immatriculation des contribuables, de la gestion de l’impôt ;

-promouvoir l’amélioration du dispositif de suivi et de contrôle des obligations déclaratives par l’élargissement du répertoire des assujettis, le renforcement du suivi et du contrôle de la TVA, le contrôle de la situation des partenaires des contribuables ayant sollicité  le remboursement des crédits de Tva importants, ainsi que le développement des outils d’aide au contrôle ;

-promouvoir l’accélération du traitement des demandes de remboursement des crédits de TVA ;

-penser à la poursuite de l’élaboration des mesures réglementaires en vue d’une application aisée des dispositions légales en matière de TVA ; etc.

-mener la lutte contre la fraude douanière par l’application du taux plein aux marchandises ;

-l’acquisition d’un dispositif informatique permettant la remontée à la direction générale des impôts de l’informatique sur la TVA collectés par les assujettis ; etc.

Nouvelles perspectives

            Patrice Kitebi ministre de tutelle  de la DGI, a fait une analyse succincte de l’exercice budgétaire de l’année 2013 dont les assignations s’élevaient à 1.589,25 milliards. En faisant le calcul, l’on constate qu’il se dégage une différence de 368,75 milliards. Face à cette réalité, Patrice Kitebi a invité les directeurs centraux et provinciaux de mettre tous la main à la pâte pour que la DGI soit en mesure de réaliser ses assignations.

            Il a souligné dans son intervention : «…l’année 2014 sera porteuse de nouvelles promesses et d’un engagement déterminé et renouvelé des cadres et agents des impôts à répondre mieux que les années antérieures, aux attentes de toute la communauté nationale, en matière de mobilisation des ressources publiques ».

 Ayant la régie à sa charge, le ministre a suggéré au staff dirigeant de la DGI des mesures suivantes :

-instruire les directeurs provinciaux d’élaborer des plans d’action prioritaires 2014 au niveau provincial axés principalement sur la lutte contre la fraude, la promotion du civisme fiscal et le renforcement de capacité des agents et d’en assurer le suivi régulier ;

-mettre en œuvre une politique visant l’élargissement de l’assiette, le respect des obligations fiscales, la lutte contre la fraude, la maîtrise du répertoire et la fiabilisation du fichier… ;

-renforcer le contrôle fiscal par l’amélioration des statistiques sur un résultat… ;

-procéder à un suivi systématique des défaillances en déclarations à chaque échéance ; etc.

Après les avancées significatives de l’exercice budgétaire 2013, plusieurs défis sont à relever pour l’année 2014 par toutes les directions provinciales ainsi que la direction générale.

Dorcas NSOMUE  

LEAVE A REPLY

*