Passation des marchés publics : la société civile armée pour exercer un contrôle efficace

0
67

Société CivileLes rideaux sont tombés,  vendredi 11 avril  au centre protestant de Kintambo sur l’atelier de renforcement des capacités des acteurs de la société civile sur la passation des marchés publics congolais. 

Grâce  à l’initiative citoyenne du Bureau de formation et recherches pour un développement intégral (Bufordi)  qui a bénéficié du soutien  financier d’Osisa, les acteurs de la société civile présents ont  été enseignés  au cours de ses cinq jours, soit du 7 au 11 avril,  sur plusieurs matières ayant trait  au contrôle efficace sur la passation des marchés publics, cela pour qu’ils deviennent véritablement des gens capables de  dénoncer d’éventuels abus  sans risque de se tromper.

            Cependant,  les travaux  ont surtout permis aux acteurs de la société civile de se rendre compte  par eux-mêmes de l’immense déficit de connaissances qu’ils accusaient  dans la compréhension  de la nouvelle loi sur les marchés publics, la nomenclature  ainsi que  la confusion qu’ils entretenaient par ignorance   sur les différents services étatiques qui supervisent et œuvrent dans la régulation des marchés publics.

La formation a enfin montré aux séminaristes, l’immensité du champ de passation et d’exécution des marchés publics tant au niveau national, provincial que local.

            A l’issue des travaux, les participants se sont dit très satisfait  entre autres d’avoir eu des éclaircissements sur la définition des marchés publics ;  les innovations apportées par la nouvelle loi ; la manière d’identifier de cas d’abus et de corruption ; les organes du système de passation des marchés ; et les outils de conduites des enquêtes et du plaidoyer, etc.

            Notons   que pour tirer tout le bénéfice de cette formation, sous la coordination de Bufordi, les participants ont décidé de constituer  trois groupes de travail  qui travailleront avec des consultants pour entrevoir comment  mener dans le plus bref délai des recherches afin de prouver d’éventuels  cas d’abus et de corruption dans la passation des marchés publics dans les secteurs concernés par la décentralisation.

Il s’agit entre autres des secteurs de l’éducation, de la santé, de l’agriculture, de la pèche et développement rural ainsi que des infrastructures. Ce contrôle citoyen a déclaré le coordonnateur de Bufordi dans son mot de clôture portera  sur la construction des écoles, des routes, des centres de santé, mais aussi sur les différents fournitures et intrants.

VAN

LEAVE A REPLY

*