Partenariat Omec- Observatorio di Pavia- FEI : des formateurs en monitoring à l’école

0
34

Une vingtaine des professionnels des médias de Kinshasa et des dix provinces du pays auxquels se sont joints des activistes de la Société Civile, participent, depuis le samedi 23 novembre 2013 à Africana Palace, à un atelier de formation en monitoring électoral. Ce module devrait se terminer le vendredi 29 novembre. Dans son mot d’ouverture, le vice-président de l’Omec (Observatoire des Médias Congolais), Jean-Robert Efalema, a salué l’organisation de ce module qui s’inscrit dans le cadre de la bataille de cette institution d’autorégulation des médias visant à faire respecter les règles du métier, de manière plus appuyée, en période électorale où les dérives ont tendance à foisonner. Il a particulièrement insisté sur la nécessité, pour la RDC, de disposer d’une presse responsable, capable de couvrir, de manière apaisée, le processus électoral, dont le rendez-vous tout proche des élections locales.

 Dans son mot de prise de contact avec les délégués de l’Omec venus de Kinshasa comme des provinces, et d’autres  participants, le formateur principal, Andrea Malnati, venu fraîchement d’Italie en sa qualité d’expert de l’Observatorio di Pavia, il a fait savoir qu’il allait user de la méthode interactive. En clair, la formation allait se focaliser sur les échanges entre lui et les participants au plan théorique et l’interaction au niveau des exercices pratiques.

Effectivement, la première séance a consisté en une analyse sommaire, par le formateurs et les participants, des préoccupations des électeurs, des candidats et des médias en période électorale, avant la revisitation de la méthodologie d’organisation d’un monitoring (sélection d’un échantillon écrit et audiovisuel, équipements, études des cas, rédaction et publication des rapports).

Rentré tout droit d’Arusha, en Tanzanie, le même samedi le président de l’Omec, Polydor Muboyayi, a pris une part activité à ce premier module intervenu après la partie protocolaire du programme. Invité à dire le mot de la fin avant la levée de la séance, il a indiqué que la présente formation en monitoring électoral est tombée à point nommé car elle rejoint le souci de son institution d’autoréguler les médias de manière spécifique à l’approche de chaque échéance électorale. C’était déjà le cas en 2005 avec la publication du « Guide pratique du journaliste en période électorale » et l’organisation de plusieurs ateliers de sensibilisation au respect des règles d’éthique et déontologie.

Polydor Muboyayi a exhorté les participants à saisir l’occasion pour mieux maîtriser l’ABC du monitoring électoral, de manière à transmettre, dans les semaines à venir, leur savoir de formateurs à d’autres membres de la corporation chargés du travail d’observation des médias. Après la mise en route du site internet www.alloomec.net, a-t-il souligné, un monitoring plus régulier et qualifié s’impose en vue d’améliorer davantage le contenu des médias congolais, surtout en période électorale où les dérives sont susceptibles de faire plus de dégats dans l’opinion qu’en temps normal. Il a émis le vœu de voir les participants à cet atelier en sortir mieux outillés pour aider leurs confrères à être davantage à jour par rapport aux règles d’éthique et de déontologie.

            Il convient de signaler que cette activité est financée par le Groupe Interbailleurs Médias pour la Démocratie et la Transparence, à travers FEI (France Expertise Internationale).

Kimp

LEAVE A REPLY

*