Parade militaire FARDC-PNC-Casques bleus réussie à la place du 30 juin

0
91
C’est sous le thème : « Rendons hommage à nos héros » que la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation de la RDC (MONUSCO) a célébré, le vendredi 27 mai 2016, à la place du 30 juin dans la commune de Gombe, en synergie avec le gouvernement congolais, la 14ème  journée internationale des casques bleus, commémorée le 29 mai de chaque année depuis son institution en 2001. Plusieurs temps forts ont marqué cette journée de mémoire, notamment une parade militaire mixte des troupes de la Monusco et de la Police nationale congolaise, le dépôt de deux gerbes de fleurs en mémoire des combattants tombés dans l’exercice de leurs fonctions, par le vice-premier ministre et ministre de l’Intérieur, représentant du gouvernement congolais, Evariste Boshab, et le représentant spécial du secrétaire général des Nations Unies et Chef de la Monusco, Maman Sidikou,  mais aussi, la levée des couleurs des Nations Unies.
Cette cérémonie a été également marquée par les discours de ces deux officiels, qui ont chacun salué la bravoure et le dévouement de ces troupes qui ont et continuent à militer pour la paix dans le monde, au prix de leurs vies.
            Evariste Boshab a adressé les remerciements du gouvernement et du peuple congolais aux Nations Unies pour sa contribution à la restauration de la paix dont la RDC est bénéficiaire. A travers des hommages mérités adressés à tous ceux qui ont choisi d’exposer leurs vies pour la cause noble de la paix, il a souligné que le sang de ceux qui sont partis dans l’au-delà, puisse servir de leçon pour dire «la guerre, plus jamais».
            Pour sa part, le chef de la MONUSCO, qui a lu le message du Secrétaire général des Nations Unies Ban Ki Moon destiné au monde entier depuis New York, et dans lequel il a rappelé et salué le travail remarquable abattu par les casques bleues dans les différentes opérations de maintien de la paix à travers le monde, a souligné le grand rôle joué par ses militaires des NU (20 000) dans la pacification de la RDC, particulièrement dans sa partie Est.
Maman Sidikou salut la reprise des opérations coordonnées entre les FARDC et la force
de la Monusco
            Le chef de la Monusco a, par cette occasion, salué la reprise de la coopération entre la Monusco et les autorités de la RDC, particulièrement la reprise des opérartions coordonnées entre les FARDC et la force de la Monusco, qui selon lui, va certainement contribuer à améliorer la situation sécuritaire dans l’Est du pays.
            Pour la matérialisation de la reprise de cette coopération, il a fait savoir que la Monusco est en train de soutenir à l’heure actuelle, l’opération Usalama des FARDC, visant à neutraliser les groupes armés qui massacrent les populations à Beni, au Nord-Kivu. Tout en exprimant sa sympathie aux populations affectées par ces exactions, le chef de la Monusco a assuré que les efforts de neutralisation des groupes armés seront poursuivis et intensifiés dans les jours à venir, et font partie d’un effort plus large visant à réduire les conflits dans le Nord de Beni, relever les défis politiques et sociaux dans la région et promouvoir la stabilité.
            Actuellement, il s’agit de plus de 105 000 agents en tenues originaires de 124 pays qui fournissent des contingents ou du personnel de police servant sous les couleurs du drapeau des Nations Unies, aux côtés de 18 000 membres du personnel civil recrutés sur les plans international et national et des volontaires des Nations Unies. Depuis le déploiement du personnel de maintien de la paix en 1948, plus d’un millions d’hommes et de femmes ont servi sous les couleurs du drapeau des NU avec fierté, distinction et courage, plus de 3 400 casques bleus ont déjà trouvé la mort dans l’exercice de leurs fonctions.
Myriam Iragi