Ordre National des Avocats de la RDC : Alexis Thambwe Mwamba a ouvert les assises du Cinquantenaire du Barreau congolais

2
189

Le ministre d’Etat et ministre de la Justice et Garde des sceaux de la
République Démocratique du Congo, Alexis Thambwe Mwamba, a procédé
hier lundi 9 juillet 2018, à l’ouverture solennelle des assises
commémorant le cinquantenaire du Barreau congolais.

C’était dans l’amphithéâtre  du Kempiski Fleuve Congo Hôtel, situé
dans la commune de la Gombe, en présence de plusieurs personnalités et
invités de marque venus des provinces et de l’extérieur du pays pour
honorer la profession d’avocat.
Ont pris part à cette cérémonie d’ouverture officielle, les membres
de l’Ordre national des avocats de la RDC, notamment le Bâtonnier
national Tharcisse Matadiwamba Kamba, le bâtonnier du barreau de
Kinshasa Gombe, Edouard Mukendi, le bâtonnier  Coco Kayudi  Misamu du
barreau de Kinshasa-Matete.
Hormis les bâtonniers en exercice venus de différents horizons,
notamment de l’Afrique et de l’Europe, les bâtonniers honoraires
assistaient à ses assises aux cotés d’éminents avocats. Il sied de
signaler que le thème central retenu dans le cadre de ce
cinquantenaire est : « La profession d’avocat et l’Etat de droit ».

Dans son discours d’ouverture, le ministre de la Justice et Garde de
sceaux de la RDC a d’abord rappelé que l’avocat a toujours été un
acteur important dans l’administration de la justice et aussi un
catalyseur pour l’équilibre social, avant de  souligner que dans le
cadre de la mission lui confiée, ce dernier devrait normalement
accomplir ses tâches dans le respect de la loi et des règles
déontologiques  avec des qualités suivantes, la noblesse, le prestige,
la compétence, la probité, la loyauté, etc.
Le ministre de la Justice et Garde de sceaux a reconnu que la
profession d’avocat requiert aussi l’excellence, et relevé que
l’avocat est le gardien de l’honorabilité de la profession d’avocat.
Et c’est à ce titre que le Conseil de l’ordre a la lourde
responsabilité de veiller sur chaque avocat par rapport à sa vie
privée.
En outre, il a  salué la récente circulaire de janvier 2018 du
Bâtonnier national demandant aux autres bâtonniers de l’ordre de
revisiter les dossiers des avocats inscrits sur la liste de stage ou
admis au tableau, afin d’en extirper les faussaires.
Selon lui, cette mesure mérite d’être saluée puisqu’elle va dans le
sens des recommandations issues des Etats généraux de la justice tenus
récemment.
Intervenant pour leur part, Edouard Mukendi du Barreau de
Kinshasa–Gombe et Coco Kayudi de Kinshasa-Matete ont signalé que
plusieurs délégations étaient parmi eux notamment : (l’UIA), l’OIF,
les Bâtonniers d’Haïti, du Rwanda, du Cameroun et de Paris, du
Sénégal, du Bénin, du Togo, ainsi que du Mali. Quelques barreaux
étaient également présents, de Rouan, de Liège, de la Guadeloupe et du
Niger, ainsi que la  Cour Internationale d’Arbitrage(CIA), etc.
Enfin, Alexis Thambwe Mwamba a dévoilé les 8 sous-thèmes qui seront
débattus lors des réunions, à savoir « Le rôle des Barreaux et
Organisations professionnelles auprès des pouvoirs publics  et dans la
défense de l’Etat de droit », « L’Inviolabilité du domicile
professionnel, immunité  de parole, indépendance et liberté
d’expression de l’avocat », « Regards croisés sur de nécessaires
protections », « La garantie  des droits de la défense dans un Etat de
droit ou la défense pénale et la défense de l’Etat de droit ».
D’autres questions juridiques d’actualité figurent au menu des
travaux des avocats, telles que « La profession d’avocat face aux
mutations  actuelles », « Les principes essentiels de la profession
d’avocat à travers des âges », « La profession d’avocat, vigie de
l’Etat de droit : nécessité d’inscription du rôle d’avocat dans les
normes suprêmes et sa contribution dans la construction de la norme
juridique, l’avocature, profession d’avenir ».
Melba Muzola

2 COMMENTS

  1. c’était un ministre ou homme m’inspire par sa façon de gérer, de travailler, ses réflexions. un très bon juriste de formation. mais malheureusement l’environnement dans lequel il évolue. on est dans un système, une organisation mais cependant thambwe mwamba est maillon d’une chaîne quelque soit ses idées, sa morale et sa vision. cet homme ne s’ensortira pas. il travaille dans un schéma. jetons de fleurs à quelqu’un pendant qu’il est encore en vie.

Comments are closed.