Opération « Shop window » : un succès, selon la Monusco

0
29

Opération déclenchée dans le Nord Kivu à la suite de la recrudescence de la violence et des activités des bandes armées dans les territoires de Walikale et de Masisi, où de nombreux cas de violations des droits de l’homme ont été constatés, notamment autour des localités de Pinga-Kibua-Walikale et des environs, « Shop Window » a mis fin à son travail le 18 septembre dernier. La nouvelle a été livrée hier mercredi 22 septembre 2010 par le lieutenant-colonel Amadou Gueye, porte-parole militaire de la Mission de l’Onu pour la stabilisation de la RDC(Monusco), au cours de la conférence hebdomadaire de cette structure.  

            A l’en croire, au total, 27 éléments Maï-Maï se sont rendus, pendant que 3 autres éléments Maï-Maï et 1 élément FDLR ont été arrêtés. La Force de la Monusco a établi dix bases légères de déploiement temporaire dans les régions de Pinga, Kibua et Walikale, et a mené plus de 350 patrouilles de sécurisation de la zone.

 « Le nombre des violations des Droits de l’Homme a ainsi très nettement diminué pendant l’opération, marquant de façon évidente le succès de cette importante opération » a souligné l’officier casque bleu. Avant de préciser que cette démarche a été planifiée pour être la plus courte possible, mais les unités déployées continuent à mener des actions.

            En effet, a fait noter le lieutenant-colonel Gaye, les bataillons sud-africains sur place continuent à maintenir des patrouilles intensives pour protéger les populations sur base des informations recueillies.               

D’ores et déjà, rassure-t-il, la Monusco a renforcé son dispositif opérationnel dans le secteur afin, d’une part, de rassurer les populations et, d’autre part, de restaurer la sécurité dans la zone.

            Pour rappel, l’opération « Shop Window » a débuté le 01 septembre 2010 avec deux objectifs: marquer une forte présence de la MONUSCO dans la zone de Pinga-Kibua-Walikale, et faciliter une meilleure protection des populations.

            L’opération a couvert les localités récemment affectées par les actes de pillages et les viols massifs entre Kibua et Mpofi, dans la période du 31 juillet au 02 Août 2010. Elle s’est déroulée en deux phases: une première qui a consisté en l’insertion des troupes dans la zone d’action et une deuxième qui est l’occupation et le contrôle des principales localités afin de rassurer les populations locales, tout en étant en mesure de prévenir toute forme de récidive d’exactions contre elles.

            On rapporte aussi que le déploiement d’urgence de troupes a été effectué avec l’appui d’hélicoptères d’attaque et d’engins blindés. Sur le plan opérationnel, plusieurs sorties d’hélicoptères ont été effectuées, de jour et de nuit, en appui aux unités au sol. De plus, des patrouilles permanentes sont conduites, rassurant les populations qui commencent à vaquer progressivement à leurs activités quotidiennes.

            Pour l’officier onusien, on peut donc parler de succès car  aucune exaction n’a été rapportée. Alors que la Monusco a démontré sa réactivité et sa capacité à adopter une posture robuste. Il est à noter que « Shop Window » est la première opération unilatérale menée entièrement par la MONUSCO. 

Tshieke Bukasa

 

LEAVE A REPLY

*