OMD : la RD Congo «ajournée», constate lePregesco

0
54

omdA quelques mois de l’expiration du délai buttoir pour l’atteinte des OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement), fixé en 2015, la position de la RDC par rapport aux engagements pris en matière de consolidation de la paix et du renforcement de l’Etat post-conflit, suscite pas mal d’inquiétudes.

            Le constat est des organisations de la société civile affiliées au PREGESCO (Programme de renforcement des capacités des organisations de la société civile dans la prévention et la gestion des conflits en Afrique centrale). Elles l’ont fait à l’issue du séminaire de formation sur le contrôle citoyen des budgets publics axés sur les objectifs du New Deal en RDC, qui s’est tenu du samedi 27 au lundi 29 décembre au centre catholique USUMA à Limete.

Faisant le point sur l’objectif de la tenue du séminaire, le Coordonnateur régional du Pregesco, Georges Tshionza Mata, a expliqué que la rencontre était destinée valider l’étude menée en rapport avec les engagements pris par la Rdc dits « Objectifs du New Deal ».

            Par ailleurs, les résultats de ladite étude démontrent que la Rdc ne saura pas réaliser les engagements auxquels elle avait souscrit en 2011 visant l’atteinte des objectifs du New Deal.

            On rappelle, à ce sujet, que le gouvernement avait officiellement souscrit aux engagements du New Deal en décembre 2011 lors du 4ème Forum sur l’efficacité de l’aide au développement. Le lancement du processus national de mise en œuvre du New Deal a été suivi d’une série d’activités allant de l’analyse de la fragilité à l’élaboration des indicateurs de chacun des objectifs.

            Quant à la formation, elle était basée sur le contrôle citoyen des budgets publics axé sur les objectifs du New Deal, en vue de permettre aux organisations de la société civile d’organiser des actions publiques susceptibles d’influencer les choix politiques budgétaires relatifs à la consolidation de la paix et au renforcement de l’Etat post-conflit en Rdc.

Concernant l’étude réalisée avec le financement de CORDAID/RDC, la Coordination régionale du Pregesco voulait savoir, partant des dépenses publiques réelles, si la Rdc s’était vraiment engagée sur la voie de réaliser les objectifs du New Deal auxquels elle avait librement souscrit.

            Le but de l’étude était de renforcer le contrôle citoyen dans le suivi et le plaidoyer sur l’exécution des budgets publics tant au niveau national, provincial que local.

            « La revue des dépenses publiques en RDC a montré que les actions, les mesures et les programmes mis en œuvre par les différents paliers de l’Etat n’ont pas été conduits de manière systématique ni consciente en liaison avec les principes et les objectifs du New Deal.

            Le constat est que des progrès réalisés sont dans leur ensemble insuffisants pour réduire la pauvreté et les inégalités, et améliorer de façon substantielle les conditions de vie des populations, l’accès aux services sociaux de base, etc.

            Pour ce qui est de la mise en œuvre du New Deal, la faiblesse des résultats obtenus jusqu’ici par le pays résulte du déficit de leadership gouvernemental, du manque d’inclusion, de la faible mobilisation politique et associative, de la modicité des ressources affectées à la mise en œuvre des actions priorisées et au non respect des engagements pris dans le cadre du processus budgétaire ». Telle est la conclusion de l’étude menée par le Pregesco.

Dom