Ogefrem : Anatole Kikwa roule pour un personnel qualifié et formé

0
147

Des cadres et agents de l’Ogefrem Kinshasa, Boma, Matadi et Moanda prennent part à un séminaire de formation axé sur « le transport  multimodal » du 16 au 21 juin 2015, dans la salle polyvalente du siège social de l’Ogefrem. Telle est la volonté d’Anatole Kikwa Mwata Mukambo, Directeur général a.i de l’Office de Gestion du Fret Multimodal, qui tient à ce que son office ait des ressources humaines bien formées, répondant aux standards internationaux. Ce qui permettra à l’Ogefrem de jouer pleinement son rôle de porte-parole dans la gestion du transport multimodal comme maritime.

Dans son mot d’ouverture, hier mardi 16 juin 2015, le numéro un de l’Ogefrem a souligné que cette formation est l’expression de son engagement qui vise l’instauration d’un management prévisionnel de la ressource humaine à une mise à niveau permanente. Car, elle constitue un nouveau pas pour l’Ogefrem dans le perfectionnement  d’un grand nombre de son personnel.

Ce programme de renforcement des capacités sera assuré par Serigne Thiam Diop, secrétaire général honoraire de l’Union des conseils des chargeurs africains (UCCA)  et Philippe Bonnevie, ancien délégué général du Conseil des chargeurs français, tous membres du Cabinet d’études, d’expertise maritime et de conseil (CERMACO).

Pour eux, il est important de transmettre leur expérience et leurs acquis professionnels aux générations futures. Raison pour laquelle, ils ont félicité les différentes initiatives  entreprises par le DG a.i de l’Ogefrem dans ledit domaine d’une part, et les efforts fournis pour l’émergence et le développement de l’office qui contribue à ceux du pays, d’autre part.

Spécificité de la formation

Après celle intervenue en juillet dernier, cette phase portera sur deux nouveaux modules. Le 1er module porte sur des Incoterms et de Liners terms. Car, la gestion du commerce international et son corollaire, le transport multimodal, sont couverts par un ensemble de règles et d’usages codifiés qui permettent de définir les droits et obligations des parties et de déterminer les types et les termes de contrats commerciaux.

Il en va de même pour le transport maritime assuré par des lignes régulières dont les normes et les conditions sont définies dans un chapelet des règles Liners terms. A cet effet, Serigne Diop a indiqué, selon l’expérience acquise dans  ce secteur que les Incoterms et Liners terms sont très efficaces pour gérer les parties impliquées dans l’opération.

Le deuxième module s’articulera autour du droit maritime. Ce module constitue même l’objet social de l’Ogefrem.
«…La maîtrise de ce droit, des Liners terms autant que celle des normes et usages commerciaux permet à l’Ogefrem de mieux assurer sa mission de Conseil des Chargeurs. Voilà pourquoi, il nous a paru judicieux d’organiser cette formation, afin de garantir une meilleure prévisibilité quant au redéploiement des activités de l’entreprise face aux impératifs de la réforme qui a élargi sa mission dans le domaine de transport multimodal », a indiqué Anatole Kikwa.

A ce sujet, Serigne Diop a fait savoir aux participants que le droit maritime est le plus ancien. Il est très important pour eux. Puisqu’il leur donne des pistes pour un meilleur arbitrage des différends. A ce stade, on incorporera «le transport multimodal » qui est aussi important pour l’Ogefrem en particulier, et la RDC en général, puisque le pays est semi-enclavé. Au cours de ces échanges, les participants et les formateurs réfléchiront sur des politiques à mettre en place pour que la RDC s’ouvre totalement au monde extérieur au travers les pays frontaliers.

A cet effet, il a salué l’idée de l’érection  d’un port sec à Kasumbalesa, au Katanga, port qui permettra à la RD Congo de prendre des cargaisons au niveau de l’Est du pays pour les ramener vers les différentes provinces.

Dorcas NSOMUE