OCPT : le gouvernement appelé à calmer la tempête

0
29

 Le gouvernement congolais est appelé à calmer la tempête qui secoue l’Office Congolais des Postes et Téléphones (OCPT). Les agents impayés depuis plus de 27 mois étaient sur le point de lyncher leur ADG qui était soupçonné d’avoir détourné 1.528.192 dollars américains.  

            La rumeur d’un détournement des fonds de l’OCPT a poussé les travailleurs de cet office à rédiger un mémo contre leur ADG et à le déposer auprès du Premier ministre Adolphe Muzito. Ils s’attendaient certainement à son éviction et à sa comparution devant un tribunal. 

            Cependant, une lettre de l’ancien ministre des Finances, Athanase Matenda Kyelu, datée du 29 décembre 2009 et adressée au gouverneur de la Banque Centrale du Congo, avec copies pour information au vice-ministre des Finances, au coordonnateur général a.i. du CTR et au coordonnateur de l’UCoP, a remis les pendules à l’heure dans cette entreprise publique. 

Portant le numéro 4054 CAB/MIN/FINANCES/CTR/KIB/KAN/2009, elle recommandait au gouverneur de la Banque centrale de transférer, par le débit du sous-compte Fonds de contrepartie PUAICF/BAD n°CC000205, le montant de 1.528.192 dollars américains au compte bancaire de la SNCC n°807663020111/USD ouvert chez Ecobank.

            Dans cette correspondance, l’ancien ministre des Finances signale que ce montant représente le remboursement, sur le fonds du PUAICF/BAD, des dépenses de location de locomotives pour lesquels des justificatifs appropriés ont été fournis par la SNCC à l’UCoP. Il s’agissait du remboursement à Ecobank du solde de sa créance sur la SNCC.

            Le gouvernement est donc appelé à s’impliquer pour bloquer la guillotine que les agents et travailleurs de l’OCPT ont dressée pour leur ADG Muongo. Il n’est pas catholique de voir un ADG malmené sur un dossier par ses travailleurs au moment où ceux qui ont utilisé les fonds de l’office se tournent les pouces dans leurs bureaux. Dossier à suivre.

Jean- René Bompolonga

 

LEAVE A REPLY

*