Les observations de l’ENVOL

0
225

L’ENVOL a suivi avec intérêt la publication faite ce dimanche 5/11/2017 par la CENI du calendrier électoral L’ENVOL conteste ce calendrier qui manifeste un manque de volonté politique d’organiser les élections afin de sortir le pays de la crise dans un bref délai. Par cet acte, la CENI s’est illustrée une fois de plus par son manque d’indépendance et a perdu toute légitimité pour assurer l’organisation des élections libres, démocratiques, transparentes et apaisées en RD CONGO. A cet effet. l’ENVOL relève, entre autres observations que :

– la CENI présente un calendrier de 403 jours pour la tenue de l’élection présidentielle soit une année et 38 jours de plus pour des institutions hors mandats ;

– la CENI prend trop de temps pour des opérations qui n’en nécessitent pas autant dans le simple but d’alourdir et d’allonger le processus;

–           l’enrôlement des congolais de l’étranger dans l’actuel cycle électoral, devient un prétexte et un levier pour la CENI de retarder le scrutin présidentiel et orchestrer la fraude: car l’identification et l’enrôlement des congolais de la diaspora permet à la CEN1 de retarder de plus de 200jours la tenue des élections;

– l’organisation des élections présidentielle, législatives nationales et provinciales a été prévue  en une seule séquence pour le respect de la date du 31 décembre 2016 par l’Accord du 31 décembre 2016. En allant au-delà de cette date, le découplage s’impose et l’élection provinciale doit absolument être postposée par rapport à la présidentielle, l’élection présidentielle étant prioritaire;

– le délai accordé pour le vote et la promulgation des différentes lois relatives aux élections est trop élastique; le délai imparti pour la commande. la production, la livraison et le déploiement du matériel électoral est fantaisiste.

Conscient de la nécessité d’amener le pays vers la tenue des élections pour une alternance démocratique, I’ENV0L présente un calendrier alternatif réaliste pour lequel il lance un appel au soutien du peuple congolais, de la classe politique et les forces vives de la Nation afin d’obtenir le changement des animateurs des institutions dans un bref délai.

L’ENVOL lance un appel aux partenaires de la RD CONGO notamment le Nations-Unies à fournir dans le cadre de la MONUSCO un mécanisme d’accompagnement pour l’élaboration et l’application effective de ce calendrier.

 

Fait à Kinshasa,

le 05 novembre 2017

Honorable Delly Sesanga Hipungu Dja Kaseng

Président National