Nouvelles Provinces : l’Opposition dénonce la nomination des Commissaires Spéciaux

0
127

oppositionS’appuyant sur l’arrêt controversé de la Cour Constitutionnelle rendu en date  du 8 septembre 2015, l’enjoignant de prendre des dispositions transitoires exceptionnelles, le gouvernement vient de proposer la nomination, par le Président de la République, des Commissaires Spéciaux et des Commissaires Spéciaux adjoints en vue de l’administration des nouvelles provinces.

            «Pour la Dynamique de l‘Opposition, il s’agit là d’un cas de violation flagrante de la Constitution, et sa concrétisation assurément consacrera un Coup d’Etat Constitutionnel, que le peuple congolais ne peut pas accepter », a lâché Jean-Bertrand Ewanga, modérateur de cette plate-forme.

 

Dans une déclaration lue au siege de son parti hier jeudi 24 septembre 2015, la Dynamique de l’Opposition menace de saisir la Cour Constitutionnelle en inconstitutionnalité contre tout acte qui formaliserait ce qui passe aux yeux de son groupe politique comme  une forfaiture.

Entouré de ses pairs Martin Fayulu, Jean- Lucien Bussa, Emery Okundji, Koloso Sumaïli …, le modérateur a indiqué que la Dynamique de l’Opposition n’hésitera pas à lancer des manifestations de protestation sur toute l’étendue de la République contre l’avènement des Commissaires spéciaux.

Jean-Bertrand Ewanga a rappelé que l’alinéa 2 de l’article 64 de la Constitution érige toute tentative de renversement du régime constitutionnel  en une infraction imprescriptible contre la Nation et l’Etat, punissable conformément à la loi.

Concernant le réaménagement du calendrier électoral par la CENI, jusque-là dans l’incapacité d‘organiser les élections locales, municipales et législatives provinciales prévues le 25 octobre 2015, la Dynamique de l’Opposition demande urgemment à cette institution d’appui à la démocratie de se ressaisir, de sortir de son hibernation par la réactivation de la tripartite CENI –Pouvoir –Opposition, afin de dégager un calendrier électoral consensuel et de  discuter des autres questions y rattachées , notamment l’enrôlement de tous les électeurs et la neutralité de la CENI .

«La Dynamique n’a jamais cessé de le répéter : il y a longtemps que le calendrier global et inconstitutionnel de la CENI du 12 février 2015 a implosé et la CENI, décapitée, navigue dangereusement à vue », a relevé Jean-Bertrand Ewanga, avant de lancer un vibrant appel patriotique au peuple congolais  à la vigilance pour sauver la République en danger, à l’instar du peuple burkinabé.

Abordant le point relatif au Coup d’Etat déjoué  par le peuple burkinabé, le Secrétaire Général de l’UNC a loué son courage et sa détermination à défendre la démocratie.

La Dynamique de l’Opposition rend également  hommage à l’armée du Burkina-Faso, pour s’être constituée en dernier rempart de l’ordre institutionnel.

« L’image des troupes armées , des blindés et des chars venant de tout le pays, convergeant vers Ouagadougou pour sauver la démocratie, est un bel exemple de sursaut patriotique d’une armée réellement républicaine , celle qui se range du côté du peuple », a souligné le modérateur de cette plate-forme, avant de conclure que « le peuple burkinabé est désormais, pour les Africains, et singulièrement pour le peuple congolais, à la fois une source d’inspiration et une référence ».

ERIC WEMBA