Nouveau barème de salarial : grogne chez les fonctionnaires

0
43

L’Intersyndicale du Secteur Public et les Syndicats Indépendants de l’Administration Publique ont organisé, le mardi 12 juin à la célèbre place « Golgotha », dans la commune de la Gombe, une assemblée générale des agents et fonctionnaires de l’Etat. Celle-ci s’est articulée autour de quatre points : le nouveau barème salarial ; les violations des droits des agents et fonctionnaires de l’Etat (cas des retraités, des révoqués) ; la feuille de route du gouvernement ; le compte rendu sur les travaux relatifs à la politique salariale ; la rencontre avec le ministre de la Fonction Publique ; les travaux du Budget de l’exercice 2012.

Deux orateurs étaient à la tribune : Kayombo Rashidi du Syndicat des Indépendants de l’Administration Publique et Mayala Célestin de l’Intersyndicale du Secteur Public.
Au nom de leurs affiliés, ces deux responsables syndicats ont dénoncé le non respect par l’Etat-employeur », des accords signés en son temps à Mbudi au sujet de la révision sensible à la hausse de l’enveloppe de rémunération des fonctionnaires.
S’agissant de la date de la paie, telle que convenue avec le gouvernement, c’est-à-dire à l’échéance du « 20 » de chaque mois, ils ont noté avec regret qu’elle n’est jamais respectée. D’où, l’informatisation de la paie et sa canalisation vers le système bancaire ressemblent à du théâtre.
De nombreux retraités de l’administration publique, ont-ils révélé, continuent d’attendre, depuis des années, leurs décomptes finals. Les représentants des agents et fonctionnaires de l’Etat n’ont pas caché leurs craintes au sujet des dérapages que risque de provoquer la mise en circulation, à partir du 12 juillet 2012, des billets de banque à haute valeur faciale.
Selon le banc syndical public, le projet de budget 2012 élaboré au niveau du gouvernement ne prend pas en compte l’augmentation des salaires des employés de l’administration publique.


Espérant Keke Mbonde
(Stg/Ifasic)

LEAVE A REPLY

*