Nord-Kivu : les lignes du front n’ont pas bougé

0
18
Le porte-parole militaire de la Monusco, le lieutenant-colonel Félix Prosper Basse a déclaré que les rebelles du M23 continuent d’occuper les localités de Runyoni, Tshanzu et Mbuzi. 
A une question de la presse consistant à savoir comment les FARDC n’arrivent-elles pas à déloger les infiltrés rwandais de leurs positions, le porte-parole militaire a indiqué que dès les premières heures de la rébellion, les rebelles du M23 sont allés à Rutshuru, leur terrain de prédilection. Ce terrain est très accidenté.   
La Force de la Monusco a vu des tentatives de délogement des FARDC mais qui n’ont pas abouti, ainsi le statu quo demeure. « Nous espérons que les choses vont évoluer quand les FARDC vont tenter de déloger les rebelles du M23 avec l’appui de la Monusco ».
Le porte-parole a signalé que des redditions ont été enregistrées au sein des rebelles du M23 durant la semaine écoulée. 4 éléments de cette rébellion se sont rendus aux postes opérationnels de la Force de la Monusco de « Belgian Hill » et de Rugai, qui les ont remis au bureau de la section DDRRR de Kiwanja pour leur prise en compte. 
Le maintien des positions par les infiltrés rwandais au Nord-Kivu n’étonne plus les Congolais qui savent qu’ils bénéficient de plusieurs complicités bien placées au niveau national comme au niveau régional. Le soutien de Paul Kagame, le numéro 1 rwandais n’est plus à démontrer. 
 
JRB  

LEAVE A REPLY

*