Nord-Kivu : l’Alternance pour la République demande à la Monusco d’appuyer les FARDC

0
67

IMG_7755La Conférence des Présidents de l’Alternance pour la République, «AR» en sigle, a tenu une réunion extraordinaire avec un seul point inscrit à l’ordre du jour, à savoir, la situation sécuritaire et humanitaire à
BENI et à LUBERO dans la province du Nord-Kivu. Au regard de la situation critique qui prévaut dans ce coin du pays, l’Alternance pour la République fait la mise au point suivante:

1) Depuis un certain temps, les territoires de BENI et LUBERO sont devenus, le théâtre des actes d’atrocités dont les tueries systématiques des vies humaines des paisibles citoyens (femmes, enfants et vieillards) s’apparentent aujourd’hui à un génocide;
2) Préoccupée, l’Alternance pour la République dénonce et condamne ces actes de barbarie perpétrés sur le sol congolais et déplore le silence coupable et l’inaction du Gouvernement Congolais au regard de sa mission régalienne de sécuriser les personnes et leurs biens conformément aux dispositions dés articles 69, 91, 187 et 188 de la Constitution de la République Démocratique du Congo;
3) Conformément à la résolution 2277 du Conseil de Sécurité des Nations Unies, dans sa disposition relative à protection des populations civiles; l’Alternance, pour la République demande à la Communauté internationale, principalement à la MONUSCO d’apporter son appui aux forces de défense et de sécurité de la RD Congo pour mettre fin à ces massacres odieux qui continuent à endeuiller notre pays;
4) L’Alternance pour la République compatit aux malheurs qui frappent nos compatriotes et présente aux familles éprouvées ses sincères condoléances les plus attristées.

Fait à Kinshasa, le 12 mai 2016

POUR LA CONFERENCE
DES PRESIDENTS