Ngoy Mulunda sur la Nationale n°1 pour organiser les élections dans le délai

0
28

Daniel Ngoy Mulunda, Président de la commission électorale nationale indépendante, Ceni, a clôturé, dimanche 10 juillet dernier  l’opération de la révision du fichier électoral dans six provinces  par une visite d’itinérance. Un voyage par la nationale n°1  qui a eu comme point de chute le bureau CI 13486, au  pont Kwango,  dans le district de kenge, secteur de Bukangalonzo, à près de deux cents Kilomètres de la capitale. Le convoi de Daniel Ngoy Mulunda et sa  suite parti de Kinshasa, d’une vingtaine de véhicules  qui s’est ébranlé à 12h30 a connu trois temps.

En effet, sur une route qui a été réhabilitée et en très bon état, le cortège a roulé normalement pour un premier arrêt au centre Ceni installé à l’école primaire Bita, dans le village de même nom,  dans la commune de Maluku à environ quatre vingt kilomètres du centre ville. Où, le président de la Ceni et les  membres du bureau qui l’accompagnaient, Jacques Djoli et Mathieu Pita, sont descendus pour une visite  d’inspection de routine afin de  se rendre compte de l’évolution du travail. Malheureusement  à leur surprise, à part les agents de la Ceni, aucun requérant n’a été aperçu dans le périmètre. Preuve, s’il en était  que les habitants de ce coin de la capitale en âge de voter avaient tous  répondu à l’appel de son institution. 

Après un bain de foule, le cortège s’est de nouveau mis en route pour s’arrêter à l’école primaire Mutiene, à  vingt kilomètres plus loin  du premier village,  toujours dans la même commune pour le même motif.

 

Par la suite, c’est après plus de quatre heures de route que la délégation a  enfin atteint son point de chute, sur les berges de la rivière Kwango, dans la province du Bandundu où l’attendaient les officiels du coin et une  foule en ce jour du seigneur.
Accueilli par Astrid Buka, Commissaire de district de Kenge accompagnée de  ses administrés fier de recevoir un hôte de marque, un visiteur  qui a symboliquement choisi son district pour annoncer la clôture officielle de la révision du fichier électoral, à  pieds et noyé dans la poussière,  Daniel Ngoy Mulunda a été conduit à l’école primaire Kuwakana, où il a procédé solennellement devant les médias à l’enregistrement du dernier enrôlé pour marquer la fin de l’opération dans  les six provinces.

C’est ainsi que prenant la parole pour souhaiter la bienvenue au président de la Ceni, Astrid Buka,  a retracé à l’intention du président de la Ceni les difficultés éprouvées par sa population lors de ses opérations et qu’elle brave avec abnégation. Entre autres problèmes, les pannes de Kits à répétition ainsi que le problème d’éloignement de centres d’enrôlement.  Elle s’est néanmoins réjouie que malgré toutes ces difficultés, tout s’est passé dans le calme, un calme qui annonce à son avis des élections apaisées. 

Avant de déclarer officiellement la fin de la révision du fichier électoral, Ngoy Mulunda  a d’abord rendu un hommage mérité à tout le personnel de la Ceni  qui  a participé à la réussite du processus avec un corps électoral de près 30.600 millions, un bilan jugé très satisfaisant en attendant la clôture dans une ville de Kinshasa qui va intervenir vendredi 15 juillet prochain. Confession de foi d’un homme de Dieu, le patron de la Ceni voit  dans cet enrôlement massif la volonté du peuple d’aller aux élections.  

Par ailleurs, à la vue de quelques retardataires devant le bureau d’enrôlement en attente d’être servies et vue que le soir venait, c’est devant cette contrainte  que le président de la Ceni a accordé une dérogation au chef de centre de leur distribuer de jetons afin de pouvoir les enrôler même le lendemain. Finalement, c’est à 17heures 30 que le convoi a pris la route pour gagner la capitale où la délégation est arrivée à 20 heures.

A.Vungbo  (envoyé spécial)

LEAVE A REPLY

*