Ngaliema : un automobiliste «pillé» par deux malfaiteurs

0
41

Les unités de la police de la ville de Kinshasa sont certainement alertées, après la plainte déposée par Matthieu Matondo, taximan, au lendemain de son agression par deux bandits qui ont arraché sa voiture de marque Toyota Avensis, immatriculée 9767 AF 10, de couleur beige.

            Les circonstances de cette attaque ressortent d’une banale course de taxi.  Ce coup a été perpétré, comme il faudrait le rappeler, le jeudi passé à 2 H du matin, sur l’avenue Masikita, dans les parages de l’église La Borne, quartier UPN, dans la commune de Ngaliema.  Sur cette avenue, les malfrats ont dépouillé le conducteur de la voiture Toyota Avensis, l’abandonnant seul à son triste sort.

            Matthieu Matondo, résidant sur rue Mambi n° 64, quartier Lalou, toujours dans la même commune de Ngaliema, a raconté que ces deux brigands avaient sollicité une course à Bandalungwa, où il effectuait ses navettes entre cette dernière municipalité et le centre commercial Kintambo-Magasins. Et c’est à la kermesse ouverte au Foyer social que les deux malfaiteurs ont pris la course expresse devant les conduire dans la commune de Ngaliema.

            Il retient qu’ils ont exhibé deux armes de guerre, le menaçant de mort s’il résistait à céder la Toyota.  Chose qu’il n’a pu faire, surtout qu’au lieu de l’agression, il n’y avait aucun piéton. Les rues étaient toutes désertes.

            Après cette agression, l’on comprend aujourd’hui aisément que la destination n’avait pas été choisie au hasard. Le secteur qui fait partie de champ de prédilection des malfaiteurs, offrait plus d’opportunités de fuite, et les braqueurs savaient qu’ils ne seraient pas pourchassés par la clameur publique.

            Signalons que jusqu’à ce jour, la police n’a pas encore signalé des cas d’abandon des véhicules volés sur la voie publique. On se demande alors si ces butins n’ont pas pris la direction des garages clandestins où peinture et documents de bord seront changés, en vue de les écouler auprès des revendeurs.

J.R.T.

LEAVE A REPLY

*