Neuf écoles de Mbandaka bientôt reconstruites par Caritas Congo

0
162

Neuf écoles de Bomongo et Makanza, à Mbandaka, dans la province de l’Equateur, seront bientôt reconstruites par la Caritas Congo, dans le cadre du projet de Soutien à l’Education de Base (PROSEB). La nouvelle a été annoncée par une équipe qui y séjourne actuellement et  conduite par son Chargé des Infrastructures. 

            Vendredi 02 mai 2014, elle a eu tour à tour des séances de travail avec  la Direction Provinciale de l’Education (PROVED) et le Commissariat Provincial en charge de l’Education Maternelle, Primaire, Secondaire, Technique et Professionnelle. Cette visite s’inscrit dans le cadre du Projet de Soutien à l’Education de Base (PROSEB) dont Caritas Congo Asbl est l’une des Agences Locales d’Exécution. Elle a été sélectionnée par le Secrétariat Général du Ministère de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPSP), pour  la réhabilitation des écoles dans les Provinces éducationnelles de l’Equateur I et V ainsi que du  Kasaï Occidental II. Ainsi, pour la Province Educationnelle Equateur I, 4 écoles sont à reconstruire à Bomongo I. il s’agit de l’école Primaire BOLONGWA, EP MUSANGA, EP BONSANGA et EP BONSAMBI et 1 école l’EP LILANGA à Bomongo II. A Makanza, l’EP EKOMA, EP MUPONDA, EP MBELEMBE et EP LOMPONDA seront aussi reconstruites. « On est venu pour installer le bureau de l’unité de gestion II du projet qui est logé au siège de la Caritas Congo Province Ecclésiastique de Mbandaka, sur l’avenue Maduwa », a souligné     l’Ingénieur Alidor Bangu, Chargé des Infrastructures de Caritas Congo Asbl.

            Ce bureau devra gérer les travaux de construction des écoles de Bomongo et Makanza. Il est composé de quatre membres-clé, dont un Coordonnateur de terrain (un Ingénieur), un Coordonnateur de terrain adjoint (un architecte), un Chargé d’administration comptable et un Assistant de passation des marchés. De différents échanges entre la Caritas Congo Asbl et les autorités de la Province Educationnelle de l’Equateur I, il se dégage une volonté commune de réussir. Ainsi, la Directrice Provinciale de l’Education a.i., Brigitte Niapudre,  qui est aussi l’Inspectrice Provinciale Principale (IPP), a  attiré l’attention de Caritas Congo Asbl sur la nécessité de veiller au respect tant des normes que de la qualité des matériaux. Elle a aussi souligné la part importante de la communauté qui doit être sensibilisée à la réussite du projet. Par ailleurs, parlant au nom de la Commissaire Provinciale en charge de l’Education Maternelle, Primaire, Secondaire, Technique et Professionnelle, son Directeur de Cabinet a émis le vœu de voir ces travaux passer rapidement dans leur phase opérationnelle. Gilbert Mwamolandu a déploré le cas de certaines écoles, certes bien construites, mais dont les bancs tardent à venir. Présent à cette réunion, le Conseiller technique de la PROVED, l’Architecte Roger Kaniki et le Chargé des Infrastructures de Caritas, ont tout de même rappelé les exigences des procédures devant conduire à la construction effective des écoles: lancement d’un appel d’offres national, réception des offres, leur analyse et la sélection effective de l’entreprise retenue. Tout cela demande du temps.

            De son côté, la Caritas est déterminée à bien suivre le travail de l’entreprise qui sera sélectionnée. Ce travail en chaîne requiert la collaboration de toutes les parties. Lors de toutes ces deux rencontres, le Chargé de  Communication de Caritas Congo Asbl a annoncé l’exécution par Caritas d’un projet visant d’améliorer l’accès de 46.000 enfants et adolescents en dehors de l’école à l’éducation de qualité pour quatre ans et dans quatre Provinces de la RD Congo. Il est exécuté dans 11 Diocèses, dont ceux de Budjala et Molegbe. Ce projet, financé par Educate A Child Quatar, comprend la sensibilisation des enfants et enseignants, la paie des frais scolaires et la fourniture des objets scolaires.

Yves Kadima

LEAVE A REPLY

*