Ndjili : Airtel a lancé la consultation gratuite des Kinois

0
105

directairtel Six mois après le «mariage» conclu avec l’association AMC (Action Médecin Conseil) en vue de participer à l’amélioration du bien être de ses nombreux abonnés, le numéro un de la téléphonie mobile en République Démocratique du Congo vient de passer à la vitesse supérieure.

 C’est-à-dire après l’étape de consultation des patients abonnés par appel téléphonique, Airtel a démarré la phase de consultation gratuite des Kinois. C’est la commune de Ndjili, dans le district de Tshangu, qui a servi de cadre au lancement de cette opération qui se poursuivra à travers la ville de Kinshasa avant d’entamer les provinces du pays.

Sept à huit cents personnes étaient attendues pour la seule journée de lancement, hier à Ndjili.

Il importe de signaler tout de même que si jusque-là pour accéder au service de «airtel santé info», il fallait posséder une sim airtel opérationnelle ou être tout simplement abonné du n°1 des télécoms en Rdc, cette condition n’est pas prise en compte pour l’opération  dénommée «Salisa examens na yo ofele», entendez : faites-vous consulter gratuitement.

  Ici, toute personne désireuse d’être consultée n’a qu’à s’approcher de l’équipe médicale amenée par airtel dans le cadre de son partenariat avec l’Action Médecin Conseil que dirige le Dr Aimé Lokulutu.

 Aucune condition n’est posée ni pour ce qui concerne l’âge, ni le statut social, ni encore l’affiliation de la personne demanderesse de service à une quelconque société de téléphonie mobile.

Déroulement de l’opération

            Une grande bâche est d’abord installée par la société pour abriter tous les services ainsi que le personnel consultant. Puis l’endroit délimité par des barricades au long desquelles on trouve des agents de sécurité en vue d’assurer l’ordre. Dès qu’une personne obtient le jeton, elle entre dans la tente dressée où elle doit suivre la procédure telle que prévue. Une fois toutes les étapes de consultation terminées, le patient se voit délivrer une carte médicale. Celle-ci lui servira d’indicateur ou mieux de carte de santé à l’instar d’une carte d’identité renseignant sur l’état du porteur. Ce permettra toute institution de santé qui pourra l’accueillir en cas de problème de santé, de s’y référer parce que donnant l’essentiel des renseignements sur l’état de la personne.

            Pour donner le sceau officiel à l’opération «Salisa examens na yo ofele », le Président Délégué Général d’Airtel/Afrique Christian DEFARIA qui séjourne à Kinshasa, était descendu pour assister personnellement au déroulement de l’opération. Il était accompagné du Directeur Général d’airtel/Rdc Louis Lubala, ainsi que d’autres hauts cadres de la société.

            Interrogé par les journalistes sur l’objectif que poursuit airtel à travers cette opération, Chrstian Defaria a répondu que pour airtel, il s’agit de participer à l’amélioration des conditions de vie de la population congolaise, notamment en matière de santé publique. Après Kinshasa, elle se poursuivra en provinces du pays, a-t-il annoncé.

Relayant son patron au niveau continental, le Chargé de la Communication externe et Relations publiques d’airtel/RDC Dandy Yela a fourni quelques précisions à l’intention de la presse.

 Airtel prend en charge tous les frais de consultation, en examinant les Kinois jusqu’à leur délivrer une carte médicale dont il faudra se munir afin de servir de référence à tout corps médical en cas de problème, même au moment où on peut manquer de parole pour s’exprimer.

N’importe qui peut se faire examiner. Car, la consultation n’est pas limitée aux seuls abonnés d’airtel, a encore précisé Dandy Yela. Avant d’annoncer sa poursuite à travers la ville, puis en provinces.

Pour sa part, le Bourgmestre de la commune de Ndjili a dit toute sa joie de voir sa juridiction honorée par airtel qui a décidé de lancer l’opération dans cette partie de Tshangu. Il considère l’action d’airtel comme la matérialisation du partenariat public-privé, et invite les autres sociétés installées à Ndjili à suivre l’exemple d’airtel pour s’occuper de la santé de la population.

Dom

LEAVE A REPLY

*