NDI : le programme « Tomikotisa » évalué à mi-parcours

0
132

ndiDe nombreuses personnalités du monde politico-diplomatique ont rehaussé de leur présence la session d’évaluation à mi-parcours du programme « Tomikotisa » financé par  l’USAID et exécuté par l’ONG américaine National Democratic Institute (NDI), le 7 décembre 2015 au Centre d’événements Roméo Golf de Kinshasa/Gombe. Occasion pour la directrice résidente de NDI/RDC, Eve Thompson, de saluer, dans son allocution, la dernière réussite pour la démocratie en Afrique : les élections au Burkina Faso. « Elles ont démontré à tous ceux parmi nous qui s’attellent à instaurer une véritable démocratie en Afrique que des miracles peuvent se réaliser, et que la chance des uns et des autres peut tourner lorsque la volonté du peuple est respectée et que toutes les parties
prenantes sont mobilisées autour de l’unique idéal qu’est la démocratie inclusive » a-t-elle déclaré.

Tout en rappelant le rôle que devraient jouer les partis politiques, Eve Thompson a souligné que le NDI encourage une plus grande interaction entre ces organisations et le public. «Vous verrez que nos bloggeuses ont répondu à cette demande d’être plus présentes et proches de la population pour être à l’écoute de leurs besoins et préoccupations» a-t-elle fait noter avec satisfaction, avant d’appeler les acteurs politiques congolais  à promouvoir une culture de débats caractérisée par le professionnalisme et la tolérance.

De son côté, le directeur adjoint de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Christophe Tocco, a rappelé que pendant deux ans, le projet d’appui aux partis politiques  s’est focalisé sur la participation des femmes et des jeunes comme agents de changement dans leurs formations respectives. Et d’ajouter : «Nous croyons que le renforcement des capacités de jeunes et de femmes avec
l’utilisation de la technologie de l’information et de la communication leur permettra de devenir des membres efficaces de leurs partis surtout avec le taux toujours croissant d’utilisation des smartphones et de l’Internet en RDC».

A l’en croire enfin, l’évaluation à mi-parcours indique aussi que beaucoup de leaders de ligues de jeunes ont amélioré de manière significative la compréhension de leurs rôles dans les partis politiques.

Il convient de noter qu’un outil appelé «Dem Tool» a été développé par le projet afin de montrer aux partis politiques comment être efficaces dans la manière d’atteindre leurs membres y compris ceux qui ont un accès limité à la technologie.

L’ambassadeur des USA en RDC, James C. Swan, a indiqué qu’actuellement, tous les partis politiques ont les yeux braqués sur les élections de 2016 au Congo-Kinshasa tout comme aux Etats-Unis.

Dans tous les pays, la période pré-électorale est une période tendue. Les questions que les Américains se posent en ce moment sont les mêmes que les Congolais se posent aussi.

A noter que les baselines des partis politiques partenaires ont été présentées par le conseiller technique de NDI/RDC. Il en est de même de la vidéo sur l’impact du programme Tomikotisa, de la «Vision d’un parti politique démocratique et analyse des partis partenaires de Tomikitisa par Mme Sef Ashiagbor de NDI/Washington DC, ainsi que le Plan de travail de la 3ème année du programme, par le chargé de
programme genre et jeunesse de NDI/RDC, Patrick Lembo.
Bukasa