Muzito mobilise le Bandundu contre l’agression rwandaise

0
20
La guerre imposée au Congo par deux Etats voisins de l’Est a été le point focal du meeting tenu le week-end dernier à Kikwit par Adolphe MUZITO. Après avoir demandé une minute de silence en mémoire de tous nos compatriotes des territoires de Rutshuru et Masisi, le Premier Ministre honoraire a lancé un appel à la mobilisation générale pour dénoncer le plan de balkanisation monté par les deux Etats voisins de l’Est, à savoir le Rwanda et l’Ouganda. Il a insisté sur le devoir sacré de solidarité nationale et de compassion à toutes ces victimes de cette guerre injuste et inutile.
Le gouvernement de la République ayant lancé la mobilisation générale,  notamment dans l’engagement au sein des Fardc, Adolphe Muzito a demandé aux jeunes de Bandundu de suivre ce mot d’ordre et de s’enrôler massivement dans l’armée nationale afin de défendre l’intégrité et la souveraineté du territoire national.  Pour ceux qui ne peuvent pas servir le pays sous le drapeau, Muzito, affectueusement appelé « Mfumu mpa », traduisez :  (nouveau chef), leur a demandé d’adhérer massivement au Parti Lumumbiste Unifié (Palu) du patriarche Antoine Gizenga.  Car, le Palu, a-t-il poursuivi,  vaincra dans cette lutte qu’il mène depuis 48 ans. « Ce qui se passe à l’Est doit nous interpeller tous car il s’agit d’une agression pure et simple sous des prétextes fallacieux », s’est écrié Adolphe MUZITO devant une foule nombreuse d’ habitants de la capitale économique de la province du Bandundu. C’est la preuve que la question de l’Est touche au plus haut point la population du Bandundu, à l’Ouest du pays.Selon notre correspondant local, ce qui a frappé les observateurs, c’est le contenu du discours tenu par le Premier Ministre honoraire. Alors que d’aucuns attendaient Adolphe Muzito sur le terrain du discours essentiellement politicien et polémiste, l’on s’est trouvé en présence d’un nationaliste réellement de gauche doublé d’un dialecticien. En effet, arrivé incognito pour des vacances parlementaires, il a été l’objet d’un accueil délirant alors qu’il ne bénéficie plus des avantages protocolaires.   
 
Adolphe Muzito a ensuite remercié sa base de Kikwit et à travers elle, toute la population du Bandundu, d’avoir respecté le mot d’ordre du patriarche Antoine Gizenga de voter massivement pour Joseph Kabila à la dernière élection présidentielle. A cet  effet, a-t-il indiqué, le Bandundu s’est retrouvé dans le peloton de tête des trois provinces dont le vote a été déterminant pour la victoire de Joseph Kabila. Il a tenu à rendre hommage à cette population au nom du patriarche Gizenga et du Chef de l’Etat, Joseph Kabila lui-même. 
Adolphe Muzito ne pouvait pas terminer son meeting sans rendre hommage à la population de Kikwit qui avait massivement voté pour lui, lui donnant ainsi l’occasion de siéger à l’Assemblée nationale pour défendre ses intérêts. « L’accueil chaleureux que vous m’avez réservé est la preuve que je mérite votre confiance et je ne vous décevrai jamais », a déclaré « Mfumu Mpa ». Avant de mettre sur le compte d’un accident de parcours ce que d’aucuns considèrent comme un revers du Palu aux dernières législatives. Cela, a poursuivi l’élu de Kikwit, est dû à certaines tares dans le comportement politique de certains réactionnaires de la cinquième colonne.  Il a également incriminé le mode de scrutin et une certaine organisation des élections. Mais, a-t-il poursuivi, il ne suffit pas seulement de pointer du doigt accusateur sur les autres, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître que lors des dernières législatives, la mobilisation au sein du parti n’était pas totale. C’est pour dire qu’il faudra faire plus aux prochaines échéances électorales, à savoir les provinciales, les municipales et les locales, sans oublier les sénatoriales. Le Palu reste uni et soudé en bloc autour de son secrétaire général, Antoine Gizenga.  Le Palu, membre de la majorité, ne s’est pas désolidarisé du gouvernement issu de cette majorité, comme l’ont répandu les gens de mauvaise foi. 
 
F.M.

LEAVE A REPLY

*