Muyambo rappelle avoir déjà fait la paix avec Katumbi

0
144
muyambo-j-cLes 14 lettres écrites par Jean- Claude Muyambo sous forme de réflexion, à l’occasion des « Concertations Nationales (septembre – octobre 2013), sont exploitées à des fins politiques par certains caciques  de la Majorité présidentielle, dans leur campagne médiatique contre l’ancien Gouverneur de l’ex- province du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, depuis que ce dernier a pris ses distances avec la famille politique du Chef de l’Etat.
En détention préventive à la Prison Centrale de Makala, l’intéressé stigmatise, dans un communiqué de presse rendu public par ses avocats, le fait que ce feuilleton est exploité dans le seul but de ternir l’image de Moïse Katumbi, qu’il considère désormais comme un compagnon de lutte.
Le président du SCODE souligné que les 14 lettres sus évoquées visaient en réalité à donner des pistes de solutions pour le développement non seulement de la province du Katanga, mais aussi de la République Démocratique du Congo.
Il rappelle qu’en son temps, le Procureur Général de la République lui avait interdit de continuer la publication de ce genre des lettres, et qu’à ce sujet, un dossier avait même était ouvert dans le registre d’information du Parquet Général de la République.
Le Bâtonnier Jean-Claude Muyambo revèle qu’un groupe d’Inspecteurs judicaires était réellement descendu à Lubumbashi et à Kashobwe, village d’origine de Moïse Katumbi, pour mener des investigations, lesquelles avaient abouti à un non-lieu,  aucun grief n’ayant été retenu à charge de la personne concernée.
Cet ancien sociétaire de la Majorité présidentielle fait remarquer que lors des Concertations nationales, les membres du PPRD, dont le Secrétaire Général de l’époque, Evariste Boshab, actuel patron du ministère de l’Intérieur, avait tenu une conférence de presse pour fustigeant d’ailleurs les 14 lettres de Jean-Claude Muyambo, qu’il avait qualifiées de purs mensonges, promettant, à ce propos, de traduire leur auteur en justice, pour avoir porté atteinte à l’honneur de Moïse Katumbi Chapwe, à l’époque président interfédéral du PPRD/Katanga.
Toutefois, le président du SCODE promet d’éventrer le boa dans un avenir proche et de lever toutes les équivoques sur les 14 lettres rédigées par lui contre le précité.
ERIC WEMBA