Monuc : le départ discuté sur trois axes

0
30

Le Premier ministre Adolphe Muzito et le Représentant Spécial du Secrétaire Général des Nations Unies Unies en RDC ont échangé hier à l’Hôtel du Gouvernement au sujet du futur mandat de la Monuc, tel que redéfini par le Conseil de Sécurité. Trois points les ont particulièrement intéressés : 1°) le plan de retrait progressif ; 2°) le renforcement des capacités des FARDC ; 3°)  la stabilisation et la consolidation de la paix avec préférence pour le développement.

 

            Ce sont ces trois axes, a-t-on appris, qui vont faire l’objet des discussions entre les autorités congolaises et les responsables de la Monuc en février prochain, dans le but d’une meilleure identification des tâches à confier à la mission onusienne. L’occasion faisant le larron, Alan Doss a tenu à préciser que le Chef de l’Etat congolais, Joseph Kabila, n’a jamais exigé le départ de la Monuc de la RDC, avec comme délai-butoir le 30 juin 2010. Sa requête visait plutôt à connaître le plan de retrait progressif des forces militaires de la Monuc.

            Adolphe Muzito et Alan Doss ont convenu de convoquer, dans un bref délai, probablement d’ici la fin du mois, une réunion du STAREC en vue d’examiner des projets à mettre prochainement en œuvre. Le souci partagé des officiels congolais et de la Monuc est de formaliser la reconfiguration de la Monuc, en tant qu’instrument d’accompagnement du développement.

Kimp

LEAVE A REPLY

*