Monsengwo – Sassou : rendez-vous manqué

0
1669

A en croire des sources indépendantes de l’Archevêché de Kinshasa, le
président du Congo/Brazzaville, Denis Sassou Nguessou, par ailleurs
président en exercice de la CIRGL (Conférence Internationale sur la
Région des Grands Lacs), tenait à échanger en aparté avec le Cardinal
Laurent Monsengwo Pasinya, après sa rencontre du mardi 09 janvier 2018
avec le staff de la CENCO (Conférence Episcopale Nationale du Congo),
conduite par Mgr Marcel Utembi. Une invitation formelle, indique-t-on,
était même adressée au numéro un de l’Eglise catholique de Kinshasa.
Alors qu’il était fort attendu de l’autre côté du fleuve Congo, le
Cardinal Monsengwo a poliment décliné le rendez-vous, non sans raison.
On affirme que cette éminente personnalité religieuse a jugé la
rencontre sans objet, dès lors qu’il était question qu’il donne sa
caution au calendrier électoral publié le 5 novembre 2017 par la CENI
(Commission Electorale Nationale Indépendante).
Et pour mieux expliciter son refus, il a envoyé le message suivant
envoyé au président du Congo d’en face : « Le mal, malgré le bien que
cela vous fait, reste toujours le mal. Kabila a montré sa mauvaise
foi. Nous voulons des élections mais selon le plan et goût de Kabila.
Nous ne lui demandons pas de nous organiser les élections. Mais, c’est
un devoir. Il a déjà mal planté le décor. Avec cette façon de faire,
parce que vous caressez le mal, même Brazzaville sera affecté si vous
gérez mal la situation de la RDC… Ils sont signataires des accords,
c’est à eux de les respecter parce qu’ils se sont engagés. Je vous
laisse une copie de ces accords pour bien lire afin que vous sachiez
entre les deux camps, lequel a raison ».

Kimp